NOUVELLES

Ronaldo marque et le Real Madrid surprend Man City 3-2 en Ligue des Champions

18/09/2012 06:27 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

MADRID - Cristiano Ronaldo a marqué à la 90e minute et le Real Madrid est venu de l'arrière pour l'emporter 3-2 contre Manchester City en lever de rideau de la Ligue des champions, mardi, dans un match qui s'est transformé en véritable feu d'artifice durant les 25 dernières minutes.

Le gardien du Man City Joe Hart n'a pu stopper le tir tombant de Ronaldo après que l'attaquant madrilène Karim Benzema eut créé l'égalité 2-2 à la 87e au stade Santiago Bernabeu.

«La chose la plus importante était de l'emporter et c'est ce que nous avons fait. L'équipe va bien, les partisans sont bien et je vais bien», a commenté Ronaldo, qui a refusé de s'avancer sur son statut au sein de l'équipe. «Ce fut un match complètement fou.»

Dans l'autre match du groupe D, Robert Lewandowski a touché la cible en fin de rencontre et procuré une victoire de 1-0 au Borussia Dortmund contre l'Ajax d'Armsterdam, le champion néerlandais.

L'attaquant polonais s'est aventuré dans la zone de réparation avant de décocher une puissante frappe qui a trompé la vigilance de Kenneth Vermeer, alors qu'il restait trois minutes à la rencontre.

«C'était un match incroyable, un match très intense, comme nous l'anticipions», a dit, soulagé, l'entraîneur de Dortmund Juergen Klopp, qui a effectué une rare sortie en veston-cravate.

Dans le groupe B, Montpellier a été battu sur sa pelouse par Arsenal (1-2), à l'occasion du premier match de Ligue des champions de son histoire. Lukas Podolski (16e) et Gervinho (18e), pour les Gunners, ont répondu à l'ouverture du score de Younès Belhanda (9e sp).

«Il y a de la satisfaction mais aussi des regrets. Surtout qu'on rate des occasions qui auraient pu tuer le match. On a fait le plus dur en menant, mais on est timides. Peut-être un peu trop. On a fait une deuxième période exemplaire de détermination. On a eu deux-trois occasions de marquer mais le haut niveau ne pardonne pas. Chaque erreur se paye 'cash'», a déploré le coach héraultais Réné Girard.

Dans le même temps, Schalke 04 a disposé de l'Olympiakos Le Pirée (1-2) lors de l'autre match du groupe B.

L'autre club français inscrit à la compétition, le Paris Saint-Germain, a frappé un grand coup mardi soir sur la scène européenne après huit ans d'absence en Ligue des champions en étrillant le Dynamo de Kiev 4-1 dans le groupe A.

Le PSG a fait la différence en l'espace de 13 minutes. Un penalty de Zlatan Ibrahimovic a mis le club de la capitale sur orbite (19e). Le défenseur brésilien Thiago Silva, qui effectuait ses débuts sous le maillot parisien, a doublé la mise à bout portant (29e). Son compatriote Alex enfonçait les Ukrainiens trois minutes plus tard d'un tir surpuissant.

Le Portugais Miguel Veloso a sauvé l'honneur du Dynamo en fin de match (87e) avant que le meneur de jeu argentin Javier Pastore ne parachève le succès parisien dans le temps additionnel.

«Je pense que gagner le premier match en Ligue des champions est important», a déclaré l'entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti. «Produire une performance comme celle de ce soir (mardi), c'est bon pour notre confiance.»

Dans l'autre match du groupe A, Porto a battu le Dinamo de Zagreb 2-0.

Enfin, dans le groupe C, Malaga a humilié le Zénit de Saint-Petersbourg 3-0 tandis que l'AC Milan s'est contenté d'un match nul de 0-0 contre le champion belge, Anderlecht.

Les groupes E à H disputeront leur premier match du tournoi mercredi.

PLUS:pc