NOUVELLES

Photos de Kate Middleton : la justice française sévit

18/09/2012 07:09 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

La justice française a interdit mardi matin toute réédition ou revente des photos prises par un paparazzi où on aperçoit Kate Middleton les seins nus.

Le tribunal qui a entendu l'affaire somme également le magazine français Closer, qui a publié la série de photos, de les remettre sur-le-champ au couple princier sous peine d'une amende de 10 000 euros (12 741 $) par jour de retard.

L'éditeur du magazine, Mondari, est également condamné à verser 2000 euros en frais de justice et serait condamné à 10 000 (12 741 $) euros d'amende pour toute nouvelle diffusion ou cession des photos.

Le magazine Closer ne pourra par conséquent plus diffuser ni vendre ces photos sur quelque support que ce soit.

La famille royale a déposé vendredi dernier une procédure judiciaire d'urgence contre le magazine français Closer pour « atteinte à la vie privée ».

Mme Middleton et son mari « ont salué » la décision du tribunal, selon un communiqué émis par leurs services. Ils souhaitaient faire retirer rapidement des étalages le magazine qui a publié vendredi des photos prises à l'insu du couple par téléobjectif lors de vacances en Provence, sur la terrasse d'une maison d'hôte dans le Lubéron.

Il s'agit d'une première victoire dans cette affaire pour le couple princier, qui a également déposé lundi une plainte au pénal devant un tribunal de Nanterre.

Une enquête préliminaire a été ordonnée par la justice française. La plainte vise le ou les photographes qui ont pris et vendu ces photos du couple royal ainsi que le ou les magazines qui ont publié les clichés. Les coupables seraient passibles d'un an de prison.

PLUS: