NOUVELLES

Le point sur les manifestations contre le film islamophobe mardi

18/09/2012 12:49 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

CAIRO - LE CAIRE (Sipa) — Le point sur les manifestations de mardi contre le film "Innocence of Muslims", attribué à un chrétien copte d'origine égyptienne vivant aux Etats-Unis par un chrétien copte, et qui tourne Mahomet en ridicule.

- Afghanistan

Une kamikaze a foncé dans un minibus avec sa voiture piégée à Kaboul, tuant douze personnes avec elle -huit Sud-africains et trois Afghans et un Kirghize. L'attentat a été revendiqué par le groupe Hizb-i-Islami, dirigé par l'ancien seigneur de guerre Gulbuddin Hekmatyar. Selon le président Hamid Karzaï, les victimes travaillaient dans l'aviation et se rendaient à l'aéroport.

- Egypte

Le procureur général a délivré des mandats d'arrêt contre sept chrétiens coptes égyptiens dans le cadre d'un enquête sur le film islamophobe. Sont notamment visés Nakoula Basseley Nakoula, auteur présumé d'"Innocence of Muslims", et le pasteur américain Terry Jones, qui vivent tous deux aux Etats-Unis. Ils encourent la peine de mort pour atteinte à l'unité nationale, insulte et attaque publique contre l'islam ainsi que diffusion de fausses nouvelles, selon le bureau du procureur.

- Israël

Quelque 500 Palestiniens ont manifesté contre le film dans le camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem-Est, scandant "Nous t'aimons Mahomet" et "Nous nous sacrifierons tous pour le Prophète".

Environ 200 personnes ont marché sur un point de contrôle israélien un peu plus loin, où ils ont lancé des pierres et cocktails Molotov aux forces de sécurité qui ont riposté avec des grenades assourdissantes, gaz lacrymogènes et tirs à balles de caoutchouc pour disperser la foule. Aucun blessé grave n'a été signalé.

- Bangladesh

Le gouvernement bangladais a bloqué le site de partage de vidéo en ligne YouTube lundi soir pour empêcher le visionnage du film, selon un porte-parole de la Compagnie bangladaise des télécommunications, publique. Mir Mohammaed Morshed a précisé que cette mesure serait maintenue jusqu'à nouvel ordre.

- Indonésie

Environ 200 sympathisants de diverses organisations islamistes ont brûlé un drapeau américain et des pneus devant le consulat des Etats-Unis à Medan, la troisième ville du pays. Quelques-uns ont déployé une banderole disant "Va en enfer, Amérique" tandis que d'autres piétinaient des dizaines de drapeaux en papier.

A Makassar, une centaine d'étudiants religieux ont appelé à la peine de mort pour le réalisateur présumé d'"Innocence of Muslims", Nakoula Basseley Nakoula, qui vit aux Etats-Unis.

Des manifestations se sont également produites à Gorontalo et Palu, où les protestataires ont appelé au boycott des produits américains et des alliés des Etats-Unis. Une cinquantaine de personnes ont contraint des fast-foods KFC et Texas Chicken à baisser le rideau.

- Inde

Des manifestants ont brûlé des drapeaux américains et une effigie du président Barack Obama, entraînant la fermeture des commerces et l'interruption des transports publics à Srinagar, au Cachemire indien. La police a utilisé des gaz lacrymogènes et la matraque pour disperser la foule qui tentait de pénétrer dans le principal quartier commercial en jetant des pierres.

- Afrique du Nord

Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a appelé à brûler les drapeaux américains dans les ambassades et à tuer ou expulser les diplomates américains pour "purger notre terre de leur obscénité et venger l'honneur du Prophète". Le groupe menace de passer à l'action en Algérie, en Tunisie, au Maroc et en Mauritanie.

- Pakistan

Des centaines de personnes rassemblées à l'appel de la branche jeunesse du parti Jamaat-e-Islami ont franchi une barricade devant le consulat des Etats-Unis à Peshawar (nord-ouest). Des manifestants ont lancé des briques et des tissus enflammés sur les policiers qui les ont repoussés en tirant des gaz lacrymogènes, des balles en caoutchouc et en maniant la matraque. Plusieurs blessés ont été signalés dans les deux camps.

- Thaïlande

Environ 400 personnes ont manifesté pacifiquement devant l'ambassade des Etats-Unis à Bangkok en brandissant des pancartes et banderoles disant "Nous aimons le prophète Mahomet" et "Cessez d'insulter notre religion" et en scandant "A bas l'Amérique" ou "A bas Israël". Le rassemblement était organisé par un groupe du nom de Fédération internationale Al Quds en Thaïlande et encadré par quelque 700 policiers.

Sipa

st/AP-v

PLUS:pc