NOUVELLES

La hausse du rôle d'évaluation foncière rend l'accès à la propriété plus difficile

18/09/2012 05:23 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

L'augmentation du rôle d'évaluation foncière à Québec rend l'accès à la propriété plus difficile, surtout pour les jeunes familles qui demeurent en appartement. Depuis quelques années, elles doivent se tourner de plus en plus vers les copropriétés ou les jumelés.

Selon la courtière immobilière Isabelle Plamondon, de Construction SMB, les acheteurs voient maintenant plus petit. « La catégorie des 25 à 35 ans se dirige plus vers le condo, parce que l'unifamilial est un petit peu plus dispendieux maintenant. L'accès à la propriété est plus dispendieux, donc ils se dirigent vers un condo pour pouvoir passer en deuxième vers une maison unifamiliale », explique-t-elle.

Le nombre de mises en chantier de maisons unifamiliales a considérablement diminué au cours des dernières années. De 2500 en 2005, il est passé à 1350 en 2011.

Les statistiques démontrent aussi que les acheteurs se tournent de plus en plus vers les maisons jumelées puisque pour la même période, le nombre de mises en chantier de maisons jumelées a pratiquement doublé.

Aux yeux du maire de Québec, Régis Labeaume, il s'agit d'une progression tout à fait normale pour les jeunes. « Ça s'installe en couple en appartement, ça a un premier enfant, ensuite ça va aller acheter un condo dans un quartier en banlieue à un prix raisonnable, une unité de duplex. Ça s'enrichit parce que ça vend son unité et à un moment donné, ça peut s'acheter une maison unifamiliale », dit-il.

Par ailleurs, le marché de Québec demeure abordable si on le compare à d'autres. En 2011, le prix moyen d'une maison était de 247 000 $ dans la capitale et de 314 000 $ dans la métropole.

Site web de la Ville de Québec

Par ailleurs, le site web sur le nouveau rôle d'évaluation à la Ville de Québec a reçu quelque 80 000 visites en une journée. La valeur des résidences unifamiliales à Québec a fait un bond moyen de 27 % ces trois dernières années.

L'administration Labeaume a ajouté plusieurs outils sur son site web pour permettre aux propriétaires de mieux comprendre leur évaluation et de pouvoir la comparer à leurs voisins.

« Pour la géomatique, ils vont pouvoir aller sur le site de la Ville, jouer là-dessus et aller voir dans les autres quartiers comment ça s'est vendu. L'air de rien, ça démocratise pas mal le système et c'est ça, notre préoccupation », a affirmé le maire Labeaume.

La Ville avait mandaté un comité il y a deux ans pour revoir la méthode de calcul. L'administration a retenu 26 des 35 recommandations du rapport Des Rosiers, mais a préféré garder sa méthode de calcul initiale.

PLUS: