NOUVELLES

En Amérique du Sud, l'espérance de vie a augmenté de 45 ans depuis 1900

18/09/2012 02:52 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

L'espérance de vie a augmenté de 45 ans, entre 1900 et 2010, passant de 29 à 74 ans, en Amérique latine et dans les Caraïbes, selon un rapport publié mardi par l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans le même temps, l'espérance de vie à la naissance en Amérique du Nord est passée de 48 ans en 1900 à 78 ans en 2010, selon l'OPS.

Les différences entre le Sud et le Nord du continent s'amenuisent, pointe l'OPS, qui a fêté ses 100 ans cette année, ce qui en fait la plus ancienne organisation sanitaire du monde. Le plus préoccupant reste les différences qui peuvent exister entre pays voisins, malgré des indices de développement beaucoup plus proches qu'entre les Etats-Unis et le reste du continent.

Ainsi, un Vénézuélien a une espérance de vie de 79,2 ans, alors que celle d'un Bolivien atteint 66,8 ans.

"Ces différences se retrouvent aussi à l'intérieur des pays", pointe le rapport "La Santé des Amériques" publié par l'OPS et l'OMS.

Depuis 1900, l'évolution démographique du continent a été marquée par des grandes migrations, une urbanisation accrue et le vieillissement de la population.

En 2010, 82% des habitants d'Amérique du Nord vivaient dans des villes, et 79% en Amérique latine et dans les Caraïbes, soit les deux taux d'urbanisation les plus élevés au monde, selon le rapport.

En 2010, 69% des personnes qui naissaient en Amérique du Nord allaient vivre plus de 80 ans, et 50% dans le reste du continent, une tendance qui se retrouve partout dans le monde.

"Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, quatre générations vivent en même temps", résume Mirta Roses, directrice de l'OPS.

Au cours des 110 dernières années, l'Amérique latine et les Caraïbes ont également partiellement comblé leur retard sur les Etats-Unis et le Canada en termes de mortalité infantile. En 2010, 98% des enfants naissant dans ces régions vivaient ainsi jusqu'à leur premier anniversaire au moins, contre 75% en 1900.

Là encore, les différences entre pays restent toutefois très élevées: à Cuba, selon les chiffres officiels, 4,8 enfants sur 1.000 meurent à la naissance, 7,8 au Chili, 33 au Nicaragua et 50 au Bolivie.

jz-mdm/bdx

PLUS:afp