NOUVELLES

Allemagne:la rameuse Nadja Drygalla soutenue par les instances sportives

18/09/2012 02:28 EDT | Actualisé 18/11/2012 05:12 EST

La rameuse allemande Nadja Drygalla, qui avait quitté précipitamment les JO de Londres après que la presse allemande eut révélé sa relation avec un militant d'extrême droite, a un avenir dans l'aviron allemand, a annoncé mardi la Fédération allemande d'aviron (DRV).

Le président "Siegfried Kaidel a confirmé que la Fédération soutient totalement son athlète", a annoncé la DRV à l'issue d'un entretien de plusieurs heures réunissant la rameuse de 23 ans, son avocat et trois membres de la DRV dont le président.

"Beaucoup ont essayé de trouver des choses dans son entourage. Elle-même n'adhère pas à l'idéologie d'extrême droite. Il n'y a donc rien contre elle", a déclaré pour sa part Michael Vesper, le secrétaire général du Comité olympique allemand (DOSB).

Nadja Drygalla avait quitté Londres le 3 août après avoir participé aux épreuves d'aviron, craignant apparemment les conséquences des révélations dans la presse de sa relation avec Michael Fischer, un ancien militant du parti néo-nazi NPD.

Cette relation lui avait déjà coûté sa place au sein de la police allemande en 2011.

La rameuse, qui avait affirmé son rejet de toute idéologie d'extrême droite, avait reçu le soutien du ministre de la Défense, Thomas de Maizière, qui a accusé la presse d'avoir dépassé les bornes en fouillant dans la vie privée de l'athlète.

Le départ anticipé de Londres de Drygalla avait provoqué une polémique en Allemagne sur l'entourage des athlètes et sur l'infiltration de l'extrême droite dans les clubs sportifs.

sg/mam

PLUS:afp