NOUVELLES

Un adolescent accusé de terrorisme comparaît pour la première fois à Chicago

17/09/2012 07:38 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

CHICAGO - L'avocat d'un adolescent de l'Illinois accusé d'avoir voulu faire exploser ce qu'il croyait être une voiture piégée devant un bar de Chicago a déclaré lundi que des agents doubles du FBI pourraient avoir incité son client à vouloir commettre ce geste.

L'avocat de la défense s'est adressé aux journalistes après qu'Adel Daoud, un citoyen américain âgé de 18 ans, eut comparu en cour fédérale pour la première fois. Le jeune homme est accusé d'avoir tenté d'utiliser une arme de destruction massive et d'avoir voulu endommager et détruire un bâtiment avec des explosifs.

L'avocat, Thomas Durkin, a déclaré que les agents doubles avaient semblé inciter Adel Daoud à participer au projet d'attentat en lui disant qu'un leader religieux à l'étranger voulait qu'il s'engage dans des actions terroristes. Selon Me Durkin, cette affirmation contredisait la position de l'imam du jeune homme, qui lui avait conseillé de ne pas s'engager dans la voie de la violence.

«Je n'ai jamais vu une chose pareille avant», a dit Me Durkin. «Je trouve cela déconcertant.»

Adel Daoud a été arrêté vendredi après avoir supposément tenté de déclencher un engin qui faisait partie d'un faux mécanisme explosif élaboré par des agents du FBI dans le cadre d'un coup monté.

Le FBI a déjà eu recours à des tactiques similaires dans le cadre d'enquêtes antiterroristes, en déployant des agents doubles pour discuter de projets terroristes avec des suspects et en leur fournissant des faux engins explosifs pour voir s'ils passeraient à l'acte.

«J'ai déjà géré des dossiers de terrorisme», a indiqué Me Durkin. «Mais cela ne ressemble en rien à un cas de terrorisme. Il y a quelque chose qui ne va pas dans ce dossier», a-t-il dit aux journalistes.

Le juge Arlander Keys a repoussé son jugement sur la mise en liberté conditionnelle d'Adel Daoud, précisant qu'il trancherait la question lors d'une autre audience mardi.

PLUS:pc