NOUVELLES

Shell interrompt son forage en Alaska sans avoir trouvé de pétrole

17/09/2012 11:16 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

AMSTERDAM, Pays-Bas - Le géant néerlandais des hydrocarbures Shell a annoncé lundi qu'il interrompait ses activités de forage au large des côtes de l'Alaska pour la saison, après avoir essuyé plusieurs revers.

L'entreprise — qui a jusqu'à présent dépensé 4,5 milliards $ US pour obtenir des permis et préparer son forage dans les mers de Tuski et de Beaufort — a indiqué qu'elle réduit ses activités jusqu'à l'été prochain après l'échec d'un de ses systèmes de confinement lors d'un test.

Plus tôt, Shell avait été contrainte d'interrompre son forage par le déplacement des floes.

La compagnie a ajouté qu'elle profitera du restant de la saison actuelle pour forer des trous qui pourraient se transformer en puits au cours des prochaines années.

L'organisation environnementale Greenpeace, qui s'oppose farouchement aux activités de Shell dans la région, a rapidement réagi, estimant que cette décision de la compagnie néerlandaise lui donne raison. Elle a qualifié le programme de Shell de risque monumental.

Le directeur de la campagne de Greenpeace contre les activités de Shell, Ben Ayliffe, a ajouté que les investisseurs se demanderont maintenant s'il était pertinent d'investir de telles sommes d'argent pour exploiter l'Arctique.

Pour sa part, Shell affirme que sa décision témoigne de la prudence avec laquelle elle gère ses travaux d'exploration et d'exploitation, qu'elle juge essentiels à l'économie de l'Alaska et à sa propre santé financière.

PLUS:pc