NOUVELLES

Rick Mercer sévit de nouveau dans «A Nation Worth Ranting About», qui sort mardi

17/09/2012 03:19 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

TORONTO - Après avoir pesté en ondes pendant une décennie dans le cadre du fameux segment «rant» de son émission hebdomadaire, Rick Mercer a décidé de sévir, mais à l'écrit.

Le comédien, qui est à la barre du «Rick Mercer Report» depuis environ dix ans, dit n'avoir pratiquement jamais peiné à trouver l'inspiration pour alimenter ses célèbres «rant».

«Je peux compter sur les doigts d'une main les fois où j'ai dû chercher très longtemps pour trouver un sujet pour ce segment dans les cinq dernières années. Il y a bien des choses sur lesquelles on peut fulminer», a-t-il lancé en entrevue.

Dans l'ouvrage «A Nation Worth Ranting About», Rick Mercer propose une compilation de ses «rants» des dernières années, quelques articles qu'il a publiés ainsi que des essais inédits.

L'objectif de ce bouquin, évidemment, est de faire rigoler les lecteurs le plus souvent possible, a-t-il expliqué, attablé dans un bar de l'est de Toronto.

«Ça peut être sur le premier ministre ou sur la conduite automobile en hiver. Un bon 'rant' doit venir du bon endroit, d'un endroit de colère.»

L'un des «rants» dont il est le plus fier est celui qui a suivi le mort de Jamie Hubley, un adolescent homosexuel victime d'intimidation qui s'est enlevé la vie.

Le propos de Rick Mercer a bénéficié d'énormément d'attention médiatique et sa vidéo a été relayée des dizaines de milliers de fois sur YouTube.

«Si je pouvais choisir, parmi tous mes discours, celui qui pourrait devenir viral ou qui pourrait se retrouver dans les salles de classes, ce serait celui sur Jamie Hubley», a-t-il signalé.

Le comédien se dit par ailleurs fier de l'évolution de son émission, qui était a priori surtout destinée à un public adulte.

«Nous sommes chanceux d'avoir développé une émission qui est écoutée par des étudiants d'université, mais aussi par des enfants et leurs parents. C'est le Saint-Graal en télévision, les gens cherchent toujours à y parvenir. Mais ce n'était pas mon idée de départ.»

«A Nation Worth Ranting About» sera en librairie à compter de mardi. La première émission de la saison du «Rick Mercer Report» sera diffusée ce soir-là sur CBC.

PLUS:pc