NOUVELLES

L'iPhone 5 d'Apple bien parti pour enregistrer des ventes record

17/09/2012 02:01 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le groupe informatique américain Apple a annoncé lundi des commandes record de plus de deux millions d'exemplaires en 24 heures pour son nouvel iPhone 5, confirmant l'énorme demande suscitée par son populaire téléphone.

"La réponse des clients à l'iPhone 5 a été phénoménale", s'est félicité lundi le chef marketing d'Apple, Philip Schiller.

Le téléphone sera en magasins à partir du 21 septembre dans 9 pays, dont les Etats-Unis et la France, mais il peut être pré-commandé depuis vendredi.

Avec plus de 2 millions de commandes le premier jour, l'iPhone bat le record d'un million d'unités enregistré lors du lancement du modèle précédent, l'iPhone 4S.

Apple a dû allonger ses délais de livraison. "La demande a dépassé l'offre initiale, et si la majorité des pré-commandes seront livrées aux clients le 21 septembre, beaucoup ne seront livrées qu'en octobre", a-t-il prévenu.

Il a ainsi confirmé ce que les visiteurs de ses boutiques en ligne avaient constaté dès vendredi: les délais de livraison sont passés d'une semaine à deux ou trois semaines.

"Apple a été obligé de repousser ses délais de livraison à peine une heure après le lancement" des commandes contre au moins 20 heures pour les deux modèles précédents, relèvent les analystes de Trefis, y voyant "une indication de l'énorme demande refoulée qui s'est créée ces derniers mois, les gens repoussant leur achat d'un iPhone dans l'attente du nouveau".

Apple a aussi opté pour le rythme de lancement "le plus rapide de l'histoire de l'iPhone", souligne Ben Reitzes chez Barclays.

Après les neuf premiers pays vendredi (Etats-Unis, Canada, France, Royaume-Uni, Allemagne, Australie, Japon, Hong Kong et Singapour), la liste sera élargie à 20 pays supplémentaires dès la semaine prochaine, et en comptera une centaine d'autres d'ici la fin d'année.

Plusieurs experts ont prédit que l'iPhone 5 serait le plus gros lancement de produit technologique de la saison, tablant sur 10 millions d'exemplaires vendus dès les premiers jours, et 50 millions d'ici fin décembre.

Ces espoirs ont beaucoup profité à l'action Apple, qui avait déjà clôturé vendredi à un nouveau plus haut historique de 691,28 dollars, et poursuivait sur sa lancée lundi en gagnant 1,09% à 698,82 dollars vers 17H40 GMT.

D'autres entreprises tentent aussi de récupérer un peu de l'attention suscitée par le groupe à la pomme.

Sur la cinquième Avenue à New York, une poignée de personnes attendaient déjà lundi pour être les premiers à rentrer dans l'Apple Store situé à quelques mètres de là quand l'iPhone sera en rayons vendredi.

Le premier de la file, un homme disant s'appeler Sagitarius Catharsis, s'est installé depuis la semaine dernière avec une chaise, une petite table, une couverture et une pancarte, afin de promouvoir une application de "chat" appelée Vibe. Il raconte avoir déjà attendu plusieurs jours "pour des films, La Guerre des Etoiles ou Spiderman", mais n'est même pas sûr cette fois de vraiment acheter un iPhone 5.

"Nous avons déjà attendu 18 jours pour l'iPhone 4S l'an dernier", explique aussi Keenen Thompson, 22 ans, venu avec un ami. Il se décrit comme "un fan d'Apple", mais s'est fait sponsoriser par la société Gazelle, spécialisée dans l'achat de téléphones et ordinateurs usagés, qui a fourni chaises orange et sacs de couchage assortis.

"Nous voulions être les premiers ici. C'est un bon moyen de faire de la publicité", reconnaît aussi Joshua Chinchilla, 23 ans. Il travaille pour l'entreprise Refundo, qui conçoit des applications de paiement par téléphone portable. Elle lui a fourni des T-Shirts et des pullovers pour la nuit. "Et demain il y aura de l'orage, peut-être que nous aurons aussi des parapluies", dit-il.

soe/sl/bdx

PLUS:afp