NOUVELLES

Les Sénateurs ont fait des mises à pied et réduit les heures de travail

17/09/2012 04:42 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - Les Sénateurs d'Ottawa ressentent déjà les effets du lock-out dans la LNH.

Le président des Sénateurs, Cyril Leeder, a indiqué lundi que des employés à temps plein avaient été temporairement mis à pied ou avaient vu leur semaine de travail être réduite à quatre jours.

Leeder n'a pas voulu dire le nombre exact d'employés qui ont été mis à pied, mais il a reconnu qu'il s'agissait d'un «nombre important», soit «plus de 10». Les Sénateurs comptent 170 employés à temps plein.

Au moins un employé continuera de recevoir un chèque de paie, et ironiquement il s'agit du joueur Milan Michalek. Son agent a confirmé à La Presse Canadienne, lundi, que l'attaquant blessé continuera de recevoir son salaire et d'avoir accès aux installations du club jusqu'à ce qu'il soit en santé. Michalek doit empocher un salaire de 4 750 000 cette saison.

Michalek a subi une intervention chirurgicale, mardi dernier à Philadelphie, afin qu'on répare un muscle déchiré à l'abdomen. Il s'est blessé pendant un entraînement au mois d'août et sa période de convalescence devrait durer de quatre à six semaines.

Les Sénateurs ont par ailleurs dû annuler leur Classique de golf annuelle, une activité caritative au profit de la Fondation du club qui devait avoir lieu lundi et mardi. Leeder a toutefois indiqué que le club tentera de respecter la plupart de ses engagements sur le plan communautaire.

Les abonnés de saison pourront obtenir un remboursement complet ou continuer de confier leur dépôt à l'organisation en retour d'un taux d'intérêt de cinq pour cent si des matchs devaient être annulés.

PLUS:pc