NOUVELLES

Les présidents sénégalais et mauritanien en accord sur la crise malienne

17/09/2012 11:39 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le président sénégalais Macky Sall, en Mauritanie pour la première fois depuis son élection, a évoqué lundi à Nouakchott "une parfaite identité de vues" avec son homologue Mohamed Ould Abdel Aziz sur la lutte contre le terrorisme et la crise au Mali voisin.

"J'ai échangé avec le président de la République sur la situation au Nord du Mali. (...) La Mauritanie a une parfaite connaissance de ce dossier, mieux que le Sénégal", a déclaré M. Sall, au cours d'une conférence de presse, après des entretiens en tête à tête avec son hôte.

"Nous estimons que si des factions maliennes veulent s'engager sur la voie du dialogue, nous les encourageons. Mais pour celles qui choisissent la voie du terrorisme et de la partition du Mali, ils feront face aux conséquences de leurs choix", a-t-il assuré.

Au même moment, se tenait à Abidjan une réunion extraordinaire de ministres de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) dont la Mauritanie n'est pas membre, pour examiner les conditions de déploiement d'une force africaine au Mali.

Le Nord du Mali est, depuis mars-avril, sous le contrôle de groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Asmi).

Début juillet, le Sénégal avait annoncé qu'il ne prévoyait "pas d'envoyer des troupes au Mali".

La Mauritanie, qui connaît bien la situation au Nord-Mali où son armée a mené en 2010 et 2011 plusieurs raids militaires contre des bases d'Aqmi, avait également prévenu en août qu'elle "n'interviendrait pas militairement".

Les deux présidents sénégalais et mauritanien se sont entretenus à huis clos avant d'élargir leurs discussions aux ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur, des Mines et de l'Energie ainsi que de l'Agriculture et de l'Elevage.

"Il existe une parfaite identité de vues (...) sur les questions de la transhumance, de la pêche maritime, du transport, du point de passage de (la frontière à) Rosso, de l'enseignement supérieur, de la coopération sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme", a conclu M. Sall, soulignant les "relations particulièrement fraternelles" entre les deux peuples et pays.

str/lbx/sba

PLUS:afp