NOUVELLES

Le projet de fusion EADS/BAE nécessite un "examen approfondi" (Moscovici)

17/09/2012 11:12 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le projet de fusion entre les groupes d'aéronautique et de défense européen EADS et britannique BAE Systems nécessite un "examen approfondi" de la part des gouvernements, qui "prendra du temps", a déclaré lundi à Londres le ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.

"Nous examinons le projet", notamment avec le gouvernement allemand, et "nous posons beaucoup de questions concernant les intérêts stratégiques d'une telle fusion, les effets industriels, les possibles synergies, la gouvernance de l'entité, l'avenir de notre industrie de défense et l'emploi", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse, après avoir rencontré son homologue britannique George Osborne.

"Tout cela nécessite un examen approfondi et discret" et répondre à ces questions "prendra du temps", a souligné le ministre français.

Après des fuites dans la presse mercredi, EADS et BAE Systems avaient révélé être en discussions en vue d'une fusion qui créerait le numéro 1 mondial de l'aéronautique et de la défense, loin devant l'américain Boeing. Les deux groupes se sont donnés jusqu'au 10 octobre pour finaliser le projet ou l'abandonner.

Vendredi, l'Elysée avait indiqué que Paris et Berlin attendaient un projet de fusion "mis au clair" avant de "le juger" et de "prendre des décisions".

jmi/mg/na/jeb

PLUS:afp