NOUVELLES

L'Allemagne pourrait interdire les projections publiques du film islamophobe

17/09/2012 10:03 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

BERLIN - Les autorités allemandes envisagent d'interdire la projection en public du film islamophobe qui a déclenché des manifestations violentes dans plusieurs pays du monde arabo-musulman depuis la semaine dernière, a déclaré la chancelière Angela Merkel lundi.

Quatre Américains, dont l'ambassadeur en Libye, ont été tués dans l'attaque du consulat des États-Unis à Benghazi mardi dernier, tandis que l'ambassade d'Allemagne à Khartoum, au Soudan, a été prise d'assaut et partiellement incendiée vendredi, sans faire de victimes.

Mme Merkel a estimé qu'il existait «de bonnes raisons» d'interdire la projection en public d'«Innocence of Muslims».

«La question n'est pas d'interdire le film en soi, mais de savoir si sa projection en public pourrait menacer la sûreté publique», a souligné la chancelière.

La chancelière a exhorté les musulmans en colère contre ce film, tourné aux États-Unis à titre privé par un copte d'origine égyptienne, à rejeter la violence et à exprimer leur indignation de façon pacifique.

Durant le week-end, l'Allemagne a interdit l'entrée sur son territoire du pasteur américain Terry Jones, qui a soulevé l'indignation en voulant brûler des exemplaires du Coran pour le neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Il devait assister à une projection du film controversé, qui ridiculise Mahomet, le prophète de l'islam.

Le porte-parole du ministère allemand de l'Intérieur, Hendrik Lörges, a précisé que l'interdiction de séjour valait aussi pour le réalisateur de ce brûlot, Nakoula Basseley Nakoula.

Le mouvement d'extrême droite Pro Deutschland, qui avait invité le pasteur Jones, a déclaré qu'il comptait projeter le film à Berlin dans les prochains mois et qu'il essaierait d'obtenir la présence de quelqu'un d'autre qui soit lié au film.

PLUS:pc