NOUVELLES

Intenses combats à Alep, des corps de rebelles dans les rues (ONG, AFP)

17/09/2012 10:27 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

D'intenses combats ont opposé lundi l'armée syrienne aux rebelles dans plusieurs quartiers d'Alep (nord), où des corps de rebelles gisaient dans les rues, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et un correspondant de l'AFP.

Lundi, au moins 41 personnes --18 civils, 15 soldats, huit rebelles-- ont péri dans les violences à travers le pays, selon un bilan provisoire de l'OSDH, une organisation basée en Grande-Bretagne et qui se base sur un large réseau de militants.

A Alep, des combats se déroulaient à Hanano (nord-est), Soukkari (sud) et al-Zahraa (ouest), selon la même source.

Dans le centre de la métropole du nord, l'armée contrôlait le quartier stratégique de Midane, théâtre de combats acharnés pendant une semaine, a constaté un correspondant de l'AFP.

L'armée conseillait toutefois aux habitants d'éviter une partie du quartier où des tireurs embusqués pourraient être retranchés. Le correspondant de l'AFP a vu une dizaine de corps de rebelles gisant dans les rues près de cet endroit dénommé la "quatrième zone".

Le quotidien al-Watan, proche du pouvoir, a annoncé que Midane avait été "purifié", précisant que la majorité des hommes armés qui y combattaient étaient "des salafistes arabes et étrangers". "Purifier Midane ouvrira la porte au nettoyage" d'autres quartiers rebelles, selon le journal.

Les gens rentraient chez eux progressivement, selon un correspondant de l'AFP. "Nous sommes rentrés car nous avons entendu que l'armée contrôlait Midane", a affirmé un résident, la quarantaine, accompagné de sa femme portant le niqab (voile intégral) et leurs trois jeunes enfants.

"Il n'y a pas d'électricité. Nous avons attendu deux heures mais il n'y avait toujours pas de courant, mais nous rentrerons dès que ce sera réglé", ajoute-t-il.

"Je suis venu ouvrir de nouveau mon échoppe car j'ai entendu que la zone était de nouveau sûre, mais je ne vois personne dans les rues. J'ai donc fermé boutique de nouveau", a déclaré de son côté Omar, un commerçant près de la mosquée de Midane, également la quarantaine.

A l'aube, des combats ont eu lieu autour d'un bâtiment des renseignements de l'armée de l'air et d'un centre de recherches dans le secteur du nouvel Alep, dans l'ouest de la métropole, selon l'OSDH et des habitants.

Les rebelles ont également pris le contrôle du bâtiment de la compagnie des céréales dans le quartier al-Zahraa après des heures de combats, selon l'OSDH qui a fait état de huit morts dans ce secteur, dont quatre rebelles.

En outre, 28 corps non identifiés ont été découverts en Syrie, dont 16 victimes d'exécutions sommaires dans le quartier de Qadam dans le sud de Damas, et 11 tués par des tirs à Kafar Soussé (sud-ouest), un autre quartier de la capitale, selon l'OSDH.

Dans la province d'Idleb (nord-ouest), trois membres d'une même famille ont péri par les tirs de partisans du régime à al-Tamania.

Dimanche, les violences avaient fait 148 morts, dont 101 civils, selon l'OSDH.

str-rm-am/fc

PLUS:afp