NOUVELLES

Index

17/09/2012 11:59 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) — Créatures sylvestres chatoyantes échappées d'un paradis tropical chez Fatima Lopes ou héroïnes antiques en mousselines et soies poudrées chez Christophe Guillarmé: les premiers défilés parisiens de prêt-à-porter du printemps/été prochain, qui ont démarré en douceur mardi, ont oscillé pour cette première journée entre érotisme assumé et érotisme voilé.

Fidèle du calendrier parisien, la Portugaise Fatima Lopes a rouvert les albums photo de son enfance à Madère. A son île natale, elle emprunte les couleurs tranchées: bleus roi, verts tendre, pistache, qu'elle oppose aux noirs profonds en de savantes applications d'imprimés colorés sur le jersey uni.

PLUS:pc