NOUVELLES

Ikea dément la retraite de son fondateur

17/09/2012 10:21 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le géant suédois du meuble Ikea a démenti lundi que son fondateur, Ingvar Kamprad, 86 ans, avait passé définitivement la main à ses trois fils, comme l'avait pourtant indiqué un dirigeant du groupe au quotidien suédois Expressen.

"Ingvar ne sera plus là pour livrer son point de vue, donner des conseils, du soutien", avait affirmé au tabloïde Göran Grosskopf le président d'Ingka Holding, la société néerlandaise qui chapeaute l'ensemble du groupe.

Mais le même Göran Grosskopf a ensuite démenti ce retrait. "Je tiens à souligner que nous avons toujours la chance de l'avoir comme conseiller spécial au conseil d'administration d'Ingka Holding", a-t-il écrit dans un communiqué cité par le quotidien Svenska Dagbladet.

M. Kamprad a lui-même donné le signe qu'il ne s'était pas mis en retrait, en prenant la parole dans un communiqué annonçant un changement de PDG pour le groupe Ikea, structure placée en dessous d'Ingka Holding. Peter Agnefjäll, 41 ans et directeur d'Ikea Suède, doit remplacer le 1er septembre 2013 Mikael Ohlsson, 55 ans.

"Je tiens à remercier Mikael pour avoir consacré toute son énergie à IKEA depuis plus de 34 ans, en particulier en tant que PDG au cours de ces dernières années", a souligné le fondateur.

Le groupe, contacté par l'AFP, a également nié que M. Kamprad avait fini sa carrière chez Ikea, mettant l'accent sur son poste de conseiller.

Expressen se fiait par ailleurs à un entretien inédit donné dans le magazine interne du groupe par les trois fils, Peter, Jonas et Mathias Kamprad. Or, selon une porte-parole d'Ikea, Ylva Magnusson, cet entretien ne signifie pas le départ de M. Kamprad. "Il n'y a rien de neuf", a-t-elle déclaré.

L'organigramme d'Ikea n'est guère transparent et les fils Kamprad donnent l'impression d'aimer encore moins que leur père la publicité, refusant tout contact avec la presse pendant des années.

En juin, les spéculations sur la retraite prochaine du patriarche s'étaient faites plus précises quand ils avaient posé ensemble pour le quotidien économique suédois Dagens Industri, et un porte-parole avait détaillé leurs responsabilités respectives.

Peter, "48 ans cette année", était décrit comme un gestionnaire à la tête du conglomérat Ikano, société luxembourgeoise qui gère les actifs de la famille.

Jonas, "46 ans cette année", administrateur d'Ingka Holding, est le "responsable du design et du développement des produits", rapportait Dagens Industri.

Enfin, selon le journal, Mathias, "43 ans cette année", dépeint comme un "homme d'affaires", "se concentre sur Ikea Holding, qui détient le concept et la marque Ikea", et les loue à des franchisés.

Le magazine suisse Bilan avait affirmé en juin qu'Ingvar Kamprad était, 69 ans après avoir fondé Ikea dans la petite ville suédoise d'Älmhult, l'homme le plus riche d'Europe, avec une fortune estimée à 37,5 milliards de dollars en incluant des actifs détenus dans la fondation familiale.

Selon le fournisseur de données financières Bloomberg, sa fortune est de 44,5 milliards de dollars, ce qui en ferait le cinquième homme le plus riche du monde et le deuxième d'Europe, derrière le fondateur de la chaîne textile espagnole Zara.

Ikea a 297 magasins dans 26 pays, accueillant 655 millions de clients chaque année. Son catalogue est imprimé à 211 millions d'exemplaires en 29 langues.

hh/cbw/jeb

PLUS:afp