NOUVELLES

Espagne - La Fédération renonce aux subventions publiques, comme en 2012

17/09/2012 01:40 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

La Fédération espagnole de football a annoncé lundi par la voix de son président Angel Maria Villar renoncer à ses subventions publiques à hauteur de "3 à 4 millions d'euros" pour la deuxième année consécutive.

"Le président de la Fédération de football Angel Maria Villar a confirmé aujourd'hui (lundi) à son homologue du Conseil supérieur des sports (CSD) (l'équivalent du ministère des Sports) la décision de la Fédération de renoncer à la subvention qui aurait dû lui revenir au titre de l'année 2013", a ainsi expliqué la Fédération sur son site internet.

Miguel Cardenal, le président du CSD, a apprécié le geste.

"Je dois remercier la Fédération de football. C'est un sacrifice, une quantité non négligeable, entre 3 et 4 millions d'euros, qui va bénéficier au reste des fédérations sportives", a ainsi déclaré Cardenal.

Cette décision est une réponse directe à une demande récente du CSD aux fédérations sportives de présenter un plan d'économies et de financement propre avant le 31 octobre.

Jeudi dernier, le président du CSD avait, en effet, réuni les 66 fédérations sportives espagnols pour les avertir de "réductions importantes" dans les enveloppes qui leur seraient allouées au titre du budget 2013.

Cette baisse de subventions s'inscrit dans un contexte général de crise économique, auquel le gouvernement espagnol a répondu ces dernières années par une politique de coupes budgétaires qui ont plus particulièrement touché les secteurs de l'éducation, de la santé ou encore les administrations.

Même s'il a récemment apporté à l'Espagne de nombreux succès (Mondial et Euro de foot, Euro de basket, Coupe Davis de tennis entre autres), le sport espagnol n'est pas non plus épargné par cette politique d'austérité.

Selon le journal El Pais, le budget du CSD a baissé de 33% en un an, passant de 166,7 millions d'euros en 2011 à 111 millions en 2012.

cle/sk

PLUS:afp