NOUVELLES

Afrique du Sud: la police arrête 42 personnes près d'une mine de platine

17/09/2012 10:26 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

La police sud-africaine a arrêté lundi 42 personnes pour rassemblement illégal près de la mine de platine de Rasimone, près de Sun City (nord), a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Quelque 1.500 personnes se sont réunies pour s'embarquer dans une grève illégale pour des augmentations de salaire au village de Robega près du puits nord de Rasimone, et la police a été appelée pour surveiller la situation", a-t-elle raconté, ajoutant que "la situation est calme et la police la surveille".

"Il y avait des gens rassemblés dans le village près de Rasimone. Ils voulaient empêcher les autres de venir travailler", a indiqué à l'AFP Kea Kalebe, porte-parole de Royal Bafokeng Platinum, la société qui exploite la mine.

"Parmi eux, il y a probablement certains de nos employés. (...) Tout le monde n'est pas venu au travail aujourd'hui" (lundi), a-t-elle poursuivi sans donner de chiffres, soulignant toutefois que la production se poursuivait.

La mine de Rasimone, déjà affectée par une courte grève fin août, a produit 180.000 onces de platine en 2011, soit 4% de la production sud-africaine.

Les mines sud-africaines, qui contribuent à 19% du PIB de la plus puissante économie d'Afrique, sont agitées depuis plus d'un mois par des grèves et des manifestations violentes qui ont fait 45 morts à Marikana (nord), et ont contraint plusieurs groupes à suspendre leurs opérations.

Les mineurs réclament pour la plupart un salaire minimum de 12.500 rands (1.150 euros), s'alignant sur les revendications de Marikana, et certains meneurs du mouvement avaient juré de contraindre toutes les mines à un arrêt total, allant de puits en puits pour appeler les employés à cesser le travail.

Mais le gouvernement a donné l'ordre vendredi aux forces de l'ordre de mettre un terme aux troubles agitant le bassin de Rustenburg, où sont situés Marikana et Rasimone, en limitant notamment les rassemblements.

liu/cpb/sba

PLUS:afp