NOUVELLES

Afrique du Sud: la police expulse Malema d'un meeting de mineurs (AFP)

17/09/2012 08:37 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

Le jeune tribun sud-africain Julius Malema, ex-chef de file des jeunes de l'ANC exclu de son parti, a été expulsé lundi par la police d'un meeting de mineurs en grève près de Marikana (nord), a constaté un photographe de l'AFP.

Lorsque Julius Malema est arrivé, il a essayé d'entrer dans le stade où 2.000 grévistes s'étaient rassemblés mais la police l'a refoulé, en indiquant que sa présence n'était pas autorisée, l'empêchant pour la première fois de prendre la parole en public.

La police lui a signifié que seuls les travailleurs et les négociateurs du conflit qui bloque depuis plus d'un mois la mine de platine du groupe britannique Lonmin pouvaient pénétrer dans le stade, aux abords duquel environ 2.000 autres personnes était massées.

Après un long palabre devant l'accès du stade, Malema a été éloigné sous escorte policière, suscitant la colère de certains travailleurs qui ont jeté des pierres sur la police et hurlé qu'ils voulaient que le jeune politicien s'exprime.

Un autre manifestant avait auparavant proféré des menaces de mort contre Malema.

Un hélicoptère de la police survolait la zone, tandis que des policiers à pied ont rapidement pris position devant les autres accès du stade, selon l'agence sud-africaine sapa.

Expulsé de l'ANC pour indiscipline en avril, Malema, 31 ans, surfe sur l'agitation sociale qui s'étend dans les mines sud-africaines.

Il a appelé la semaine dernière les mineurs à une grève cinq jours par mois jusqu'à ce qu'ils obtiennent tous 12.500 rands par mois (1.150 euros), la revendication des foreurs de Marikana depuis le début de leur grève sauvage le 10 août.

aj-clr-liu/de

PLUS:afp