NOUVELLES

Accusé des meurtres de sa mère et ses deux nièces, Pascal Morin non responsable

17/09/2012 02:44 EDT | Actualisé 17/11/2012 05:12 EST

SAINT-ROMAIN, Qc - Accusé des meurtres prémédités de sa mère et de ses deux nièces de 8 et 11 ans en février à Saint-Romain, Pascal Morin ne sera pas tenu criminellement responsable.

Souffrant de schizophrénie, l'homme de 35 ans a été acquitté, lundi matin, au palais de justice de Lac-Mégantic, par le juge Yves Tardif de la Cour supérieure.

Conformément à la législation, une personne souffrant de troubles mentaux, qui ne discerne pas le bien du mal, ne peut être tenue criminellement responsable de ses actes.

Dans un geste irraisonné, affirmant qu'on lui en avait donné l'ordre, Pascal Morin a tué sa mère, âgée de 72 ans, et ses deux nièces, Laurence et Juliette, qui se faisaient garder ce jour-là par leur grand-mère.

Les victimes ont été retrouvées dans une résidence du petit village de Saint-Romain, situé entre Lac-Mégantic et Thetford Mines, le 10 février dernier.

La mère des victimes, qui est la soeur de Pascal Morin, a affirmé à la cour qu'elle conservait des craintes pour sa sécurité et celle de son entourage.

Pascal Morin n'avait plus de suivi médical et vivait avec sa mère au moment du drame. Sa soeur demande à ce qu'il soit maintenant suivi de très près.

L'accusé n'a pas encore été remis en liberté et demeurera hospitalisé au CHUS Hôtel-Dieu, à Sherbrooke, tant qu'une décision ne sera pas rendue par la Commission d'examen des troubles mentaux.

PLUS:pc