NOUVELLES

Reprise du trafic aérien en Libye après une grève (sources aéroportuaire)

16/09/2012 02:07 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

Le trafic aérien a repris dimanche en début de soirée dans les aéroports internationaux de Tripoli et Benghazi en Libye après une grève des contrôleurs aériens qui a paralysé le trafic pendant une dizaine d'heures, a-t-on appris de source aéroportuaire.

"Le trafic a repris à Tripoli comme à Benghazi", a indiqué à l'AFP cette source, sans autre précision.

Cette suspension a été décidée vers 10H00 GMT et aucune annonce préalable n'a été faite pour avertir les compagnies aériennes.

Ainsi, un appareil de la compagnie Tunis Air s'est retrouvé cloué au sol à l'aéroport de Benghazi (est libyen), tandis qu'un avion de Qatar Airways qui devait atterrir à Benghazi a été dérouté vers l'aéroport d'Alexandrie en Egypte.

Les contrôleurs aériens avaient avancé des raisons contradictoires à leur mouvement: certains évoquant des revendications salariales et d'autres la détérioration des conditions de sécurité.

Jeudi, le trafic aérien avait été suspendu sans préavis, durant 12 heures à l'aéroport de Benghazi, dans l'est libyen, pour des raisons de sécurité.

Des responsables libyens avaient alors fait état de "menaces", après l'attaque mardi soir contre le consulat américain à Benghazi, qui a coûté la vie à quatre Américain, dont l'ambassadeur des Etats-Unis, Chris Stevens.

Ils ont expliqué que la décision avait été prise après des informations sur une éventuelle présence de missiles sol-air portables.

A l'issue du conflit libyen, des pays occidentaux et l'Otan ont fait état de la disparition de milliers de missiles sol-air guidés, portables et tirés à l'épaule.

ila/hj

PLUS:afp