NOUVELLES

Quatre soldats américains tués dans le sud de l'Afghanistan

16/09/2012 02:08 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

KABUL - KABOUL (Sipa) — Au moins un policier afghan a tiré sur des soldats de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) de l'OTAN à un poste de contrôle dans le sud de l'Afghanistan tôt dimanche matin, tuant quatre militaires américains avant de prendre la fuite, ont annoncé des dirigeants afghans et de l'ISAF.

Un peu plus tard, des responsables afghans ont affirmé que huit femmes avaient été tuées par une frappe des forces de l'OTAN pendant la nuit dans l'est du pays.

Un porte-parole de la province de Laghman, Sarhadi Zewak, a précisé que des habitants du district d'Alingar avaient apporté les corps jusqu'au bureau du gouverneur dimanche. Selon lui, des femmes, ainsi que des petites filles, cherchaient du bois pour faire du feu avant l'aube quand elles ont été la cible d'une frappe aérienne. Il a ajouté que certaines, blessées, avaient été hospitalisées.

Jamie Graybeal, un porte-parole de la coalition internationale, a assuré qu'une enquête était en cours, mais que selon les premiers éléments recueillis, seuls des insurgés avaient été tués dans la frappe aérienne.

Il a affirmé par ailleurs qu'il avait peu de détails sur l'attaque de dimanche contre des soldats de l'ISAF car elle a eu lieu dans une région reculée du sud de l'Afghanistan. Il a précisé que l'agresseur était en fuite, mais qu'on ignorait dans l'immédiat s'il avait agi seul.

Selon Jamie Graybeal, deux soldats de l'ISAF ont également été blessés. Mais il n'a pas précisé la gravité de leurs blessures.

D'après des responsables afghans, le poste de contrôle, dans la province de Zabol, a été attaqué par des insurgés vers minuit. Des soldats américains sont venus pour aider la police afghane à riposter, a précisé Ghulam Gilani, un des responsables de la police de la province.

C'est la troisième attaque en trois jours de membres des forces afghanes ou d'insurgés portant des uniformes militaires contre des soldats de l'ISAF. Au total, huit soldats ont été tués.

Deux nouvelles manifestations contre le film américain qui tourne en ridicule Mahomet étaient organisées dimanche en Afghanistan, à Kaboul et à Herat (ouest). Les deux rassemblements se déroulaient apparemment sans incident.

pyr/AP-v0095-v0133

PLUS:pc