NOUVELLES

Points chauds en Europe - Chelsea et City calent avant la C1, le Real coule

16/09/2012 05:35 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

Avant la reprise de la Ligue des champions mercredi, Chelsea, le tenant du titre, et Manchester City, ont été contraints à des matches nuls frustrants tandis que le champion d'Espagne, le Real Madrid, a fait même pire en s'inclinant avant d'accueillir le champion d'Angleterre.

. Allemagne: avant d'affronter Valence, le Bayern a fait le plein de confiance et son carton plein en tête du championnat se poursuit après la venue de Mayence (3-1).

A égalité de points (9) avec les Bavarois, Francfort domine (3-2) Hambourg (17e) et conserve son avantageuse 2e place.

S'ils sont toujours devancés par le surprenant Hanovre (3e) qui a enfoncé (3-2) Brême (11e), le Borussia Dortmund (4e), champion en titre, et Schalke (5e) ont enregistré deux succès propres, respectivement face à Leverkusen (3-0) et Greuther Fürth (2-0).

A noter la belle publicité pour le football fournie par Fribourg et Hoffenheim, dont l'affrontement, remporté par le 1er, s'est conclu par huit buts (5-3).

. Angleterre: fortunes diverses pour les quatre premiers. Comme Chelsea à QPR (0-0), le champion en titre Manchester City n'a pu ramener mieux qu'un nul de son déplacement à Stoke (1-1).

Les deux avaient peut-être en tête les deux premiers chocs de la C1 avec la réception de la Juventus pour Chelsea et un déplacement chez le Real pour City. Si les Blues restent leaders avec un point d'avance, les Citizens doivent se méfier car ils sont 4e avec huit points.

Juste devant, à la faveur du goal-average, Arsenal, qui sera mardi à Montpellier, est sur une dynamique nettement plus positive après son carton contre Southampton (6-1), grâce notamment à Podolski et Gervinho en forme.

Avec une équipe mixte avant d'accueillir Galatasaray mercredi, Manchester United (2e) fait une bonne opération contre Wigan, balayé 4-0, ce qui lui permet d'avoir le leader juste dans le viseur (9 pts).

Bien plus bas, Liverpool reste englué à une indigne 17e place après son nul (1-1) à Sunderland (15e).

. Espagne: après la 2e défaite du Real (1-0) et la 4e victoire du Barça (4-1), les deux cadors qui se livrent une guerre sans merci sont déjà séparés par huit points.

Rapidement menés à Séville, beau 4e derrière Majorque, les Madrilènes n'ont jamais trouvé ensuite la clé pour revenir au score et la maison Merengue de Mourinho et Ronaldo commence à tanguer.

A l'inverse, tout est au beau fixe en Catalogne après un nouveau et large succès qui, hormis un nouveau doublé de Messi, a même permis à Villa, longtemps blessé, de retrouver le chemin des filets avant de retrouver la C1.

Victorieux (3-1) de Levante (12e), Malaga, déjà 4e au printemps fait mieux et se retrouve 2e.

. Italie: comme souvent à Gênes (11e), la Juventus a tremblé, mais, après avoir été menée, elle se sort finalement de ce mauvais pas en fin de match grâce notamment à Asamoah qui a offert un penalty puis inscrit le 3e but (3-1).

Avec trois victoires, les Bianconeri conservent donc leur 1re place au goal-average puisque Naples (2e) et la Lazio (3e) ne peuvent les doubler après avoir fait le même résultat contre Parme et chez le Chievo Vérone.

Mais les deux poursuivants ont nettement moins souffert.

L'AC Milan (10e), piégé pour la 2e fois déjà par l'Atalanta (15e) à domicile (1-0), et la Roma (6e), battue (3-2) chez elle par Bologne (14e), décrochent en revanche de façon inquiétante.

Enfin, l'Inter Milan (5e) s'est bien reprise après sa défaite à San Siro contre la Roma, en allant s'imposer (2-0) au Torino (9e).

cd/nip

PLUS:afp