NOUVELLES

Plusieurs riches ont mis leurs biens à l'abri dans les banques suisses

16/09/2012 11:28 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

ZURICH - Au cours des derniers mois, un nombre croissant de gens fortunés du monde entier ont placé leur biens dans les dépôts sécurisés des ports francs suisses. Rien qu'à Genève, rapporte l'édition dominicale de la "Neue Zürcher Zeitung", on trouve pour 100 millions de francs suisses (104 millions $) de biens tels des diamants, de grands crus et des oeuvres d'art.

Au nombre de 13, les ports francs helvètes abritent des millions de biens exemptés de droits de douane et de TVA jusqu'à leur réexportation ou leur revente.

Andreas Matti de la direction des douanes confie à la "NZZ am Sonntag" que c'est la crise économique et financière qui provoque ce mouvement. "Il y a presque une ambiance d'avant-guerre", selon lui. "La peur de l'inflation, de la récession, de la violence et des répressions financières pousse les gens fortunés à déposer leurs biens de valeur à des endroits sûrs".

Les ports francs s'y prêtent parfaitement car les biens qui y sont déposés sont largement hors d'atteinte des Etats étrangers. Ils jouent le rôle de coffres de banque temporaires. Que tout ce qui est déposé n'ait pas été déclaré au fisc est une évidence pour les spécialistes.

Oliver Class, expert en objets d'art pour la société Allianz Suisse, pense que le risque existe que des autorités étrangères s'intéressent aussi à ces ports francs. Les autorités fédérales ont déjà renforcé la surveillance. Ainsi, depuis 2009, les ports francs doivent livrer à Berne un inventaire. Mais ces données ne sont pas transmises à l'étranger.

PLUS:pc