NOUVELLES

L'extradition de Luka Rocco Magnotta a coûté 375 000 $ aux Canadiens

16/09/2012 03:46 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST
CP

MONTRÉAL - L'extradition de Luka Rocco Magnotta de l'Allemagne vers le Canada aura coûté environ 375 000 $ aux contribuables canadiens.

Cet estimé calculé par La Presse Canadienne en fonction des documents fédéraux qu'elle a obtenus inclut les dépenses liées à l'extradition du présumé meurtrier dans un avion gouvernemental, au service de traiteur et à l'hébergement pour les autorités qui ont ramené le fugitif d'Europe.

La police de Berlin a arrêté Magnotta en juin dernier, mettant fin à la chasse à l'homme internationale qui a suivi la découverte du corps démembré de l'étudiant chinois Jun Lin.

Magnotta fait face à une série d'accusations, dont meurtre au premier degré, en lien avec l'horrible crime. L'ancien acteur de films pornographiques et danseur nu plaide non-coupable à l'ensemble des accusations.

Les détails du crime dont il est accusé a retenu l'attention des médias de toute la planète et à présent, ce sont les détails de son extradition qui soulèvent bien des questions.

Magnotta a pris la direction du Canada à bord d'un CC150 Polaris, configuré pour accueillir des passagers de marque, notamment des représentants gouvernementaux et des dignitaires étrangers de haut rang, y compris le premier ministre, le gouverneur général du Canada et des membres de la famille royale.

Au total, les vols à partir d'une base militaire de Calgary vers l'Allemagne, puis de retour vers ce côté-ci de l'Atlantique, ont pris 23,9 heures. À un prix à l'heure de 15 505 $, le coût total de ces déplacements est de 370 570 $. Le taux horaire inclut l'entretien, les frais de hangar, le salaire des employés et l'essence, qui accapare 6420 $ du coût par heure, selon le ministère de la Défense.

L'hôtel où huit membres de l'équipage ont été hébergés afin de passer une nuit à Berlin devait coûter près de 1300 $, mais en ajoutant les frais liés au service de traiteur que les employés ont utilisé, ce montant atteint 3500 $ — le service aux chambres a coûté 1500 $ à Montréal et 2000 $ à Berlin.

Ces nombres figurent dans des documents que La Presse Canadienne a obtenu en vertu de la Loi sur l'Accès à l'information.

Le Service de police de Montréal (SPVM) a quant à lui refusé de donner le coût de ses opérations en Allemagne, malgré une demande d'accès à l'information. Le SPVM a justifié son refus en expliquant que la publication de ses dépenses pourrait révéler des détails sur ses méthodes d'enquête et avoir un impact sur les procédures juridiques.

Un porte-parole du SPVM a également indiqué que le service n'allait pas commenter les détails concernant l'extradition de Magnotta. Le porte-parole Ian Lafrenière avait quant à lui déjà affirmé que six policiers montréalais avait été impliqués dans l'opération.

La police provinciale du Québec, également impliquée dans l'affaire, a elle aussi refusé de révéler les coûts de l'extradition de Magnotta. Elle s'est contentée d'affirmer que le SPVM menait les opérations.

INOLTRE SU HUFFPOST

Arrestation de Luka Rocco Magnotta
Luka Rocco Magnotta