NOUVELLES

L'Espagne affrontera la République tchèque en finale de la Coupe Davis

16/09/2012 11:28 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

BUENOS AIRES, Argentine - Tomas Berdych a pris la mesure de Carlos Berlocq en trois sets dimanche et la République tchèque a accédé à la finale de la Coupe Davis, où elle affrontera l'Espagne.

«Ce sera le fait saillant de ma carrière jusqu'à présent, a déclaré Berdych à propos de la finale contre l'Espagne. Ce sera très difficile contre l'Espagne, championne en titre, mais au moins nous sommes chanceux de pouvoir jouer à la maison.»

Berdych n'a pas été ennuyé par Berlocq, l'emportant 6-3, 6-3, 6-4 et procurant du même coup une insurmontable avance de 3-1 dans la série demi-finale de la Coupe Davis. Berlocq a remplacé Juan Martin del Potro, qui a raté le match de simple inversé décisif en raison d'une blessure au poignet gauche.

«Je sais que Carlos ne lâche jamais avant le dernier point, et je sais qu'il a été fidèle à son habitude, a commenté Berdych. Mais je croyais encore en mes moyens, dans le fait que je suis un peu meilleur que lui, et que je me sentais peut-être un peu mieux que lui.»

Les Tchèques ont atteint la finale pour la deuxième fois en quatre saisons, et seront les hôtes en novembre. Ils pourront tenter de venger leur défaite en finale contre l'Espagne survenue en 2009.

Del Potro, l'ex-champion des Internationaux des États-Unis, a battu Radek Stepanek vendredi. Il a toutefois été écarté de la compétition dimanche par le médecin de l'équipe argentine, qui a dit que son match avait aggravé sa blessure. Del Potro a éprouvé de nombreuses blessures aux poignets au cours de sa carrière.

Plus tôt dimanche, David Ferrer a vaincu John Isner 6-7 (3), 6-3, 6-4, 6-2 et propulsé l'Espagne, championne en titre, en finale de la Coupe Davis après avoir éliminé les États-Unis 3-1 en demi-finales.

Aidé par les problèmes de contrôle d'Isner, Ferrer a effacé un déficit d'un set en route vers sa 16e victoire consécutive. L'Espagnol est donc toujours invaincu dans cette compétition lorsqu'il joue sur la terre battue.

«C'est la compétition dans laquelle je suis le plus impliqué émotionnellement. Je suis un joueur d'équipe, a dit Ferrer, qui a joué un rôle dans chacune des trois dernières conquêtes de l'Espagne. J'ignore si ma carrière se prolongera encore quelques saisons, donc je veux faire de mon mieux possible à la Coupe Davis. (Le capitaine espagnol) Alex Corretja m'a motivé à poursuivre cette saison.»

Le cinquième joueur mondial a réussi six bris, ce qui a suscité la colère de l'Américain. Il a d'ailleurs brisé sa raquette en la frappant sur le sol, et ses 70 fautes directes ont complètement anéanti son excellent premier set.

L'Espagne, qui tentera de décrocher son quatrième titre en cinq ans, a porté à 24 sa série de victoires à domicile contre l'adversaire. Les Espagnols n'ont pas perdu sur la terre battue depuis 1999.

Federer assure le statu quo à la Suisse

Roger Federer a défait le Néerlandais Robin Haase 6-1, 6-4, 6-4 et a procuré la victoire à la Suisse en éliminatoires du groupe mondial de la Coupe Davis.

Le no 1 mondial n'a jamais été ennuyé par Haase, 50e raquette mondiale, sur le court temporaire de terre battue construit à Amsterdam, et il a facilement confirmé la victoire des siens et leur retour au sein du groupe mondial l'an prochain.

«J'ai senti que j'ai toujours eu le contrôle (dans les échanges)», a déclaré Federer.

Federer et son compatriote Stanislas Wawrinka ont remporté leur match de simple respectif vendredi, mais se sont inclinés en double samedi devant Haase et Jean-Julien Rojer.

PLUS:pc