NOUVELLES

Le pape appelle les pays arabes à oeuvrer pour la paix

16/09/2012 08:06 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

Le pape Benoît XVI a célébré dimanche une messe en plein sur le front de mer à Beyrouth, au Liban, devant une foule estimée à 350 000 personnes. Au troisième et dernier jour de sa visite au pays du Cèdre, le souverain pontife a appelé la communauté internationale, et particulièrement les chrétiens du Proche-Orient, à oeuvrer pour la paix.

Depuis l'estrade, couverte d'un tapis vert et entourée de cèdres, symboles du Liban, et d'oliviers représentant la paix, Benoît XVI a lancé : « J'en appelle à la communauté internationale. J'en appelle aux pays arabes afin qu'en frères, ils proposent des solutions viables qui respectent la dignité de chaque personne humaine, ses droits et sa religion. »

« Puisse Dieu concéder à votre pays, à la Syrie et au Moyen-Orient le don de la paix des coeurs, le silence des armes et l'arrêt de toute violence », a-t-il ajouté lors de la prière de l'Angelus, qui a conclu la messe.

Peu avant, dans son homélie, le pape avait adressé une prière pour que la région soit dirigée par des hommes de paix. « C'est un témoignage essentiel que les chrétiens doivent rendre ici, en collaboration avec toutes les personnes de bonne volonté », a dit Benoît XVI. « Je vous appelle tous à oeuvrer pour la paix. Chacun à son niveau et là où il se trouve. »

Avec près de 40 % de chrétiens, des catholiques maronites pour la plupart, sur une population de quatre millions d'habitants, le Liban est le pays de la région abritant en proportion la plus importante communauté chrétienne.

Le président du pays, Michel Sleimane, seul chef d'État chrétien du Moyen-Orient et 300 évêques de 17 pays de la région étaient présents pour cette messe, où ont retenti des hymnes en arabe et en latin.

Le souverain pontife est arrivé au Liban vendredi pour une visite de trois jours, porteur d'un message de paix pour le Proche et le Moyen-Orient, alors que la région est secouée par la guerre civile en Syrie ainsi que des manifestations contre un film islamophobe.

À 85 ans, Benoît XVI est le troisième pape à se rendre au Liban après Paul VI en 1964 et Jean Paul II en 1997.

PLUS: