NOUVELLES

Le pape appelle à la paix lors d'une messe en plein air à Beyrouth

16/09/2012 04:20 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

BEYROUTH - Le pape Benoît XVI a lancé dimanche à Beyrouth un appel en faveur de la paix en Syrie et au Moyen-Orient, dénonçant la violence "qui génère autant de souffrance".

S'exprimant lors d'une messe en plein air devant des dizaines de milliers de pèlerins, au troisième et dernier jour de sa visite au Liban, il a exhorté la communauté internationale, et les pays arabes en particulier, à trouver une solution pour mettre fin au conflit en Syrie.

"Pourquoi une telle horreur? Pourquoi autant de morts?", a-t-il lancé, déplorant que "les premières victimes" soient "des femmes et des enfants", et insistant sur l'importance de la paix et la réconciliation entre chrétiens et musulmans.

Il a affirmé que les chrétiens devaient s'impliquer pour mettre fin à la "macabre traînée de mort et de destruction" dans la région. "J'appelle chacun d'entre vous à être des pacificateurs", a-t-il déclaré. Il a également souligné que la justice et la paix étaient nécessaires pour construire "une société fraternelle, pour construire la fraternité".

Selon le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, les organisateurs de cet événement ont estimé la foule à environ 350 000 personnes.

Les hélicoptères survolaient le site, alors que des soldats avaient dressé des barrages et patrouillaient dans les rues du centre de Beyrouth.

Certains fidèles ont applaudi et agité des petits drapeaux du Vatican et du Liban quand Benoît XVI est arrivé dans sa "papamobile" blindé à l'endroit où la célébration était organisée, le long du front de mer de Beyrouth.

Lors d'une rencontre avec des jeunes samedi soir, Benoît XVI a affirmé qu'il admirait le courage des jeunes Syriens et qu'il n'oubliait pas leur souffrance.

Le souverain pontife est arrivé au Liban vendredi pour une visite de trois jours, porteur d'un message de paix pour le Proche et le Moyen-Orient, alors que la région est secouée par la guerre civile en Syrie ainsi que des manifestations contre un film islamophobe. Elles ont fait un mort et 25 blessés au Liban vendredi.

Avec près de 40 pour cent de chrétiens, des catholiques maronites pour la plupart, sur une population de quatre millions d'habitants, le Liban est le pays de la région abritant en proportion la plus importante communauté chrétienne.

A 85 ans, Benoît XVI est le troisième souverain pontife à se rendre au Liban après Paul VI en 1964 et Jean Paul II en 1997.

PLUS:pc