NOUVELLES

L'avocat de Le Floch-Prigent: "les formes de l'extradition pas respectées"

16/09/2012 08:23 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

Me Patrick Klugman, avocat de l'ex-PDG d'ElF Loïk Le Floch-Prigent extradé samedi vers le Togo par Abidjan, a déclaré dimanche à l'AFP que son client n'avait pas été enlevé mais que les "formes de l'extradition telles que nous les connaissons actuellement n'ont pas été respectées".

L'avocat souhaitait nuancer de premières déclarations faites auparavant à la suite de l'annonce de l'extradition samedi soir de son client au Togo après son arrestation à Abidjan dans le cadre d'un mandat d'arrêt international délivré par la justice togolaise dans une affaire d'escroquerie.

Me Klugman avait alors affirmé: il s'agit "d'un enlèvement et en aucun cas d'une extradition car mon client a été arrêté et remis aux autorités togolaises sans l'intervention d'aucune autorité judiciaire".

L'avocat de M. Le Floch-Prigent a donc tenu à dire qu'il ne "s'agissait nullement d'une enlèvement mais que les formes de l'extradition telles que nous les connaissons n'ont pas été respectées".

Pour Me Klugman, "il ne peut s'agir d'un enlèvement car nous savons où se trouve mon client et qu'il a pu avoir accès à un avocat". Il s'est déclaré "rassuré" par le fait que M. Le Floch-Prigent "ait pu s'entretenir avec un avocat à Lomé".

L'avocat avait auparavant dit qu'il craignait pour "l'intégrité physique de (son) client qui doit subir une intervention médicale prévue le 26 septembre à Paris". "Mon client est l'enjeu d'une affaire intérieure à la politique togolaise et je ne suis pas convaincu qu'il soit réellement détenu pour des faits d'escroquerie", avait ajouté Me Klugman.

pmg/ng/far/sd

PLUS:afp