TORONTO - Le film «Laurence Anyways» de Xavier Dolan a remporté dimanche le prix du meilleur long-métrage canadien au Festival de films de Toronto (TIFF).

Le réalisateur de 23 ans a tenté de refouler les larmes de joie qui pointaient dans ses yeux lorsqu'il a accepté la récompense de 30 000$ qui vient avec cet honneur, admettant au passage avoir eu peur que son film «tombe dans l'oubli».

Le jeune homme derrière cette histoire d'amour et de sexe — masculin et féminin, car «Laurence Anyways aborde la transexualité — se trouve désormais dans la cours des grands, car les réalisateurs des deux derniers films québécois qui ont gagné le prix du meilleur film canadien du TIFF ont poursuivi leur route jusqu'aux Oscar.

Le «Monsieur Lazhar» de Philippe Falardeau était le gagnant de cette catégorie l'an dernier, et le film «Incendies» de Denis Villeneuve était celui de l'année précédente. Les deux oeuvres ont ensuite été mises en nomination aux Oscar dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Dolan indique quant à lui qu'il n'ose pas rêver à des honneurs semblables pour «Laurence Anyways», qui suit la relation qu'un homme transexuel entretient depuis dix ans avec une femme, interprétée par la comédienne Suzanne Clément.

«Ce serait un choix audacieux», observe Dolan, dont le film sera présenté à Toronto dès la semaine prochaine avant d'envahir d'autres villes canadiennes anglophones.

«Nous retrouvons habituellement des films de guerre, et non des films à caractère social [...] Je préfère ne pas y rêver. Je ne connais pas le choix du Canada. J'aimerais qu'ils choisissent mon film, mais c'est tout ce que je peux dire. La compétition est féroce aussi, «War Witch» et plusieurs autres films pourraient être sélectionnés pour réprésenter le Canada.»

Par ailleurs, le film «Silver Linings Playbook», du réalisateur américain David Owen Russell, a fait un pas de plus vers les Oscar en mettant la main sur le prix du public, qui est souvent un indicateur du succès que recevra une oeuvre à la grande soirée américaine du cinéma.

Les cinéphiles torontois ont auparavant couronné «The King's Speech», «Precious» et «Slumdog Millionaire», qui ont ensuite reçu de nombreuses nominations aux Oscar. Le thriller politique «Argo», réalisé par Ben Affleck, a terminé deuxième dans cette catégorie.

Les prix pour les meilleurs premiers films ont été remis aux réalisateurs Brandon Cronenberg et Jason Bruxton pour «Antiviral» et «Blackbird», respectivement. Les réalisateurs ont ainsi empoché 15 000 $ chacun.

Loading Slideshow...
  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    (LOIC VENANCE/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    L'actrice française Nathalie Baye (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    Xavier Dolan (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    Xavier Dolan (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    Xavier Dolan (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    Xavier Dolan et Nathalie Baye (VALERY HACHE/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    Xavier Dolan, Nathalie Baye et Melvil Poupaud. (VALERY HACHE/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    (VALERY HACHE/AFP/GettyImages)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    (Gareth Cattermole/Getty Images)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    (Gareth Cattermole/Getty Images)

  • Distribution du film Laurence Anyways à Cannes

    (Andreas Rentz/Getty Images)