NOUVELLES

L'attaque de Benghazi a commencé par une manifestation "spontanée" (Rice)

16/09/2012 10:10 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

L'attaque armée contre le consulat américain de Benghazi en Libye a commencé par une manifestation "spontanée" contre le film dénigrant l'islam, a assuré dimanche l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Susan Rice, contredisant les affirmations de Tripoli.

Mme Rice était interrogée sur la chaîne ABC au sujet des premiers éléments de l'enquête ouverte par le FBI sur la mort le 11 septembre de quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens, dans l'attaque contre le consulat de Benghazi.

"D'après les informations dont nous disposons actuellement, cela a commencé par une réponse spontanée --et non pas préméditée-- à ce qui se passait au Caire, où, quelques heures plus tôt, une violente manifestation se déroulait contre cette vidéo extrêmement choquante", a expliqué la responsable.

"Nous pensons qu'un petit groupe de gens sont venus au consulat pour copier ce qui se passait au Caire. Et puis, dans le déroulé des événements, il semble que des grappes d'extrémistes lourdement armés aient profité de la situation", a poursuivi Mme Rice.

Elle a toutefois pris soin de préciser qu'il fallait "attendre" les "confirmations définitives de l'enquête".

Jusqu'ici, Washington est resté extrêmement prudent et discret sur l'enquête ouverte par le FBI et la Libye.

Mais les déclarations de Mme Rice semblent prendre le contre-pied de celles de Tripoli, qui a annoncé dimanche l'arrestation d'une cinquantaine de personnes dans le cadre de son enquête sur l'attentat de Benghazi.

Le président du Parlement libyen, Mohammed Al-Megaryef, a indiqué sur la chaîne de télévision CBS News que l'attaque de Benghazi ne résultait pas de la flambée de violences soudaine déclenchée par le film islamophobe américain "L'innocence des musulmans".

"(Cet assaut) était planifié c'est certain, par des étrangers, par des gens entrés dans le pays il y a plusieurs mois. Et ils prévoyaient cette attaque criminelle depuis leur arrivée", a-t-il martelé.

nr/sam

PLUS:afp