NOUVELLES

Kolb réussit 2 passes de touché et les Cardinals surprennent les Patriots 20-18

16/09/2012 05:43 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

FOXBOROUGH, États-Unis - Le quart substitut Kevin Kolb a décoché une passe de touché et en a marqué un autre au sol, Stephen Gostkowski a raté la tentative de placement victorieuse dans les dernières secondes du match, et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre se sont finalement inclinés 20-18 contre les Cardinals de l'Arizona, dimanche.

«Personne ne croyait qu'on allait l'emporter, a mentionné l'entraîneur des Cardinals Ken Whisenhunt. Mais nos joueurs y ont cru et la performance qu'ils ont livrée était incroyable.»

Les Patriots se sont mis en marche lorsque Vince Wilfork a recouvré un échappé au 30 en territoire ennemi avec 1:01 à faire au match. Une course de 30 verges jusque dans la zone des buts de Danny Woodhead a été annulée en raison d'une pénalité pour obstruction contre Rob Gronkowski. Les Patriots ont ensuite atteint le 24 des Cardinals, et Brady a rabattu le ballon au sol pour stopper le cadran avec six secondes à jouer.

Gostkowski, qui avait converti ses quatre tentatives de placement précédentes, a expédié son botté, d'une distance de 42 verges, à la gauche des poteaux des buts.

«J'avais l'occasion de donner la victoire à mon équipe, c'était à moi de clore le débat et j'ai échoué», a dit Gostkowski.

L'entraîneur des Patriots Bill Belichick a plutôt mis le blâme sur toute l'équipe.

«Il y a beaucoup de choses que nous aurions pu mieux exécuter aujourd'hui, tous et chacun d'entre nous, a-t-il déclaré. Nous avons fait un tas d'erreurs.»

Les Cardinals (2-0) ont triomphé grâce à Kolb, qui a remplacé John Skelton, blessé à la cheville droite. Un malheur n'arrivant jamais seul, les Patriots (1-1) ont aussi perdu les services de l'ailier rapproché Aaron Hernandez, qui s'est blessé à une cheville au premier quart.

«On savait à quel genre de match s'attendre, a évoqué Kolb. On était assez stressés toute la semaine, mais on a réussi à se convaincre de rester patients, et de ne pas être trop gourmands.»

PLUS:pc