NOUVELLES

Iran: le chef des Gardiens de la Révolution met en garde Israël

16/09/2012 06:02 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

TÉHÉRAN, Iran - Le chef des Gardiens de la Révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a déclaré dimanche que "rien ne restera" d'Israël si l'Etat hébreu lance une opération militaire contre Téhéran en raison de son programme nucléaire controversé.

Il a aussi affirmé que les cargaisons de pétrole à travers le détroit d'Ormuz seront en péril si une guerre éclate entre l'Iran et les Etats-Unis. Les autorités iraniennes ont déjà menacé de fermer ce détroit, par lequel transite un cinquième du pétrole mondial, mais moins souvent ces derniers mois.

Selon le général Mohammad Ali Jafari, la riposte de Téhéran à toute attaque commencera près de la frontière israélienne. L'Iran entretient des liens étroits avec des militants à Gaza et au Liban.

"Notre réponse à Israël est claire: je pense que rien ne restera d'Israël" en cas d'attaque contre l'Iran, a-t-il dit. "Vu l'étroitesse du territoire d'Israël et sa vulnérabilité à un volume massif de missiles iraniens, je pense qu'aucun endroit en Israël ne sera en sécurité", a-t-il ajouté.

Il a toutefois précisé qu'il ne croyait pas que l'Etat hébreu attaquerait seul. Et si les Etats-Unis lancent une attaque, il a laissé entendre que l'Iran pourrait répondre par des tirs de missiles contre les bases américaines dans le Golfe.

Des dirigeants iraniens ont déjà évoqué la destruction d'Israël, mais ses propos, tenus lors d'une conférence de presse à Téhéran, étaient particulièrement forts et détaillés.

Le chef des Gardiens de la Révolution a également dit qu'en cas d'attaque, l'Iran ne sera plus lié au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), dans le cadre duquel des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) visitent des sites nucléaires iraniens. Il a toutefois précisé que cela ne signifie pas que l'Iran allait fabriquer une arme nucléaire.

PLUS:pc