NOUVELLES

Grand Prix de Saint Marin - Déclarations

16/09/2012 01:21 EDT | Actualisé 16/11/2012 05:12 EST

Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha), 1er - "Mon rythme de course n'a pas été si bon que le résultat laisse supposer. J'ai connu des problèmes avec l'avant de la moto et j'ai même failli me crasher dans le virage N.1. Pedrosa a été victime de malchance (ndlr: il a été percuté et a dû abandonner au premier tour) mais j'ai connu le même épisode au grand Prix des Pays-Bas cette année. Avec 38 points d'avance, rien n'est joué alors qu'il reste cinq courses. On doit prendre le minimum de risque mais poursuivre notre rythme afin de ne pas descendre du podium."

Valentino Rossi (ITA/Ducati), 2e - "Je dédie cette deuxième place à Marco (Ndlr: Simoncelli, mort en course l'an dernier en Malaisie). J'ai dû faire l'un des meilleurs départs de ma carrière aujourd'hui. La moto était bien équilibrée et j'avais beaucoup de traction en sortie de virage. Il reste cependant du travail à faire puisque je suis à 4 secondes de Jorge. Tant mieux si les efforts accomplis sur cette moto servent à un autre pilote l'an prochain (ndlr: Rossi revient chez Yamaha). Cela sera gratifiant."

Alvaro Bautista (ESP/Honda), 3e - "Je dédie mon premier podium à Marco Simoncelli. Ca été une course formidable. J'ai dû batailler avec Stefan Bradl et Andrea Dovizioso jusqu'au drapeau à damiers. Quand j'ai vu sur les écrans géants que j'étais troisième, j'ai souri sous mon casque. Au cours des dernières semaines, on avait connu des problèmes de suspension mais on a essayé de nouveau réglage et cela va beaucoup mieux."

Dani Pedrosa (ESP/Honda), abandon sur chute: "Je suis en colère car même si c'est facile à dire maintenant, je pense que j'avais une bonne chance de gagner cette course, même en partant de la dernière place sur la grille. La procédure de départ n'était pas claire. Le championnat devient un peu plus ardu pour moi (ndlr: il est en retard de 38 points sur Lorenzo) mais je vais poursuivre dans la même direction. La moto marche bien, je pilote bien donc rien n'est fait. Il reste cinq courses."

Randy De Puniet (FRA/Aprilia), 9e et 1er des CRT: "Je suis content car quand Hector Barbera m'a touché, j'ai eu de la chance de ne pas tomber. J'ai perdu beaucoup de temps à ce moment là et j'ai réussi à revenir et rester au contact avec mon coéquipier Aleix Espargaro pendant sept tours. Je n'étais pas très à l'aise car après avoir été dans l'herbe je me rendais compte que la fourche talonnait, surtout dans les virages à droite. J'ai donc patienté pour doubler Aleix qui, hélas, a été victime d'un ennui mécanique. Je reprends la première place de la catégorie".

syd/eb

PLUS:afp