La soirée de vendredi au «Festival de la chanson de Granby» en a été une de découvertes.

La douce voix de la Française Lisa Portelli a rendu le public silencieux à plusieurs instants, au bar à vin le «Cent 50». Son spectacle est l'un des rares instants du festival ou toute une foule a été absorbée par la musique.

Musicalement, elle joue sur deux tons. Par moments elle est profonde et «tranquille» et à d'autres énergique et fonceuse.

Juste avant, Radio Radio est monté sur la scène principale du chapiteau extérieure. L'énergie du groupe a fait bouger et danser le public. Les membres du groupe sautaient littéralement sur place. Probablement un des moments les plus festifs du festival, avec un des publics les plus enjoués.

Le groupe aime interagir avec leur public. À plusieurs reprises ils ont encouragé la foule à bouger avec eux.

Sur la scène juste à côté et trois heures auparavant a joué la franchise «Melissmell».

Son univers musical est noir est intense. Elle est le genre de chanteuse que les gens aiment énormément ou détestent tout autant.

Ses textes sont une critique forte et tranchante de la société, des médias, de la pensée unique. «Aux armes, aux armes», chante-t-elle.

Dans l'église «United Church» de l'autre coté de la rue, une heure plus tôt, Mathieu Lippé, a fait découvrir son univers musical.

Ses chansons sont dans un registre totalement différent des autres chanteurs du festival. Il jongle brillamment avec les mots. C'est d'ailleurs sa matière principale.

«Capoter dans un monde à l'envers c'est un peu se mettre à l'endroit», chante-t-il.

Dès 19:30, samedi soir, la grande finale commence avec comme artistes invités Radio Radio et Chloé Lacan. L'animation sera faite par Claudine Prévost, de la radio CKOI.

Loading Slideshow...
  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)

  • (Crédit photo: David-Olivier Gascon)