NOUVELLES

Zimbabwe: le Premier ministre Tsvangirai se remarie en grande pompe

15/09/2012 01:14 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

Le Premier ministre zimbabwéen Morgan Tsvangirai s'est remarié en grande pompe samedi, une union célébrée sous le régime du droit coutumier pour sortir de l'imbroglio juridique créé par la plainte d'une ex-fiancée.

Sanglé dans un costume noir, M. Tsvangirai, 60 ans et sa nouvelle fiancée de 25 ans sa cadette, Elizabeth Macheka, en robe blanche, ont échangé leurs voeux en présence de plus de 200 invités dans le cadre idyllique d'un lieu de réception huppé bordé d'une rivière, avant un banquet prévu dans un stade de 25.000 places.

Le Premier ministre devait initialement se marier sous le régime civil, et non coutumier. Le régime coutumier, seul, autorise la polygamie.

Mais la plainte déposée par Mme Locardia Karimatsenga Tembo a bouleversé ses projets. Déboutée mercredi, elle est revenue à la charge en produisant une vidéo prouvant son mariage en novembre 2011 avec M. Tsvangirai.

Cette deuxième tentative a été jugée recevable par la justice et les avocats du Premier ministre se sont efforcés, mais en vain, de s'y opposer à la première heure samedi.

Le mariage qui a finalement eu lieu "est différent de celui que les tribunaux ont empêché", a souligné un haut cadre du parti du Premier ministre, le MDC.

"Notre célébration est coutumière (...) nous aurons une nouvelle célébration lorsque le climat sera éclairci", a souligné le prêtre catholique officiant, après l'échange des alliances. Le jeune couple n'a pas signé de registre.

Elizabeth Macheka est la fille d'un membre de haut rang du parti présidentiel, la ZANU-PF, qui se rend régulièrement coupables de violences sur les partisans du Premier ministre, allant jusqu'au meurtre.

Plusieurs personnalités assistaient à la cérémonie, mais pas le président Robert Mugabe. Le Premier ministre swazi Barnabas Dhlamini était en revanche présent.

L'orchestre de flûtes d'une école privée huppée de Harare s'est mis à jouer lorsque M. Tsvangirai est apparu. Un tapis blanc lui avait été déroulé, et un violoniste a joué un air célèbre pour la mariée.

En tout, trois plaintes avaient été déposées contre le remariage de M. Tsvangirai, son entourage dénonçant une campagne de dénigrement.

La première épouse du Premier ministre, Susan, est morte dans un accident de voiture en mars 2009, quelques semaines seulement après la nomination de son époux comme Premier ministre d'un gouvernement d'union avec M. Mugabe. Ils étaient mariés depuis 31 ans.

rm-clr/cpb/aub

PLUS:afp