NOUVELLES

Marikana: l'armée prête à intervenir pour soutenir la police (armée)

15/09/2012 12:00 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

Quelque 150 hommes de l'armée sud-africaine sont positionnés dans la région de Marikana (nord), prêts à prêter main forte à la police engagée pour rétablir l'ordre dans le secteur minier, a indiqué samedi à l'AFP un porte-parole des forces armées.

"L'armée a des soldats à Marikana déployés à la demande de la police nationale", a indiqué le général Xolani Mabanga.

"Nous ne sommes pas là pour intervenir dans les émeutes, nous ne sommes pas dans les mines, mais nous sommes dans la région", a-t-il dit, précisant que les troupes positionnées "ne dépassaient pas 150 hommes".

"Nous sommes juste là pour servir de soutien, mais la conduite de l'opération est de la responsabilité de la police", a confirmé le général.

Plus tôt dans la journée, le porte-parole de la police régionale avait indiqué que le recours à l'armée était une option possible.

"Si la situation fait ensuite que nous ayons besoin de militaires en renfort, alors ils viendront en renfort. Ils font partie de l'Etat et toutes les ressources de l'Etat sont à disposition pour garantir le maintien de l'ordre à Marikana", avait déclaré Thulani Ngubane à l'AFP.

Un hélicoptère de l'armée avait survolé la zone dans la matinée, au moment où les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc pour disperser des mineurs sur le site de Marikana.

En Afrique du Sud, l'intervention de l'armée est autorisée pour apporter un soutien à d'autres ministères en cas de besoin.

jg-cpb/clr/jb

PLUS:afp