NOUVELLES

Manifestation anti-Poutine à Moscou

15/09/2012 10:07 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé samedi dans le centre de Moscou, pour le premier grand rassemblement depuis trois mois contre le président russe Vladimir Poutine.

« La Russie sans Poutine! », « Le gouvernement, c'est nous », ont notamment scandé les manifestants. Quelque 7000 policiers et forces du ministère de l'Intérieur étaient déployés le long du parcours de la manifestation, tandis que des hélicoptères de la police survolaient la ville.

Certains des manifestants arboraient des ballons sur lesquels étaient peints des cagoules de couleur. C'est l'emblème des Pussy Riot dont trois des membres ont été condamnées le 17 août à deux ans de camp pénitentiaire pour une « prière punk » anti-Poutine en février dans une cathédrale de Moscou.

« Il faut que tous les Russes descendent dans la rue pour montrer au régime que des changements sont nécessaires dans notre pays, sans lesquels notre pays ne peut pas évoluer », expliquait une manifestante, enseignante.

Vendredi, à la veille de la manifestation, le Parlement russe a retiré son mandat au député Guennadi Goudkov, dont l'implication dans les manifestations contre le président Vladimir Poutine avait déplu au Kremlin.

La douma (chambre basse) a voté par 291 voix contre 150 et trois abstentions l'exclusion de l'ex-colonel Goudkov, qui a appartenu aux services de renseignement soviétiques du KGB comme Vladimir Poutine. Il n'est plus protégé par l'immunité parlementaire et risque d'être arrêté, selon ses partisans.

Guennadi Goudkov a dénoncé « une vengeance politique et une répression extrajudiciaire ». Vice-président de la commission parlementaire de sécurité, il entretenait de bonnes relations avec de nombreux responsables russes.


Associated Press

PLUS: