NOUVELLES

Loi sur les mines : un enjeu majeur pour l'UMQ

15/09/2012 05:17 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Le président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), Éric Forest, s’attend à un menu législatif important pour l'automne, et ce, même si le gouvernement élu doit assumer ses fonctions avec les marges de manoeuvre d'une minorité de sièges.

Selon M. Forest, les questions d'aménagement du territoire et de l'exploitation minière au Québec seront des pièces maîtresses des débats.

La loi 14 sur les mines constitue un dossier prioritaire puisque certains dispositifs qu'elle contient se sont traduits par des pertes significatives pour les gouvernements locaux.

L'objectif de l'UMQ est de redonner la primauté à la loi sur l'aménagement et l'urbanisme, afin d'éviter de conférer une toute-puissance aux minières.

Pour M. Forest, l'impuissance des municipalités est un non-sens, puisque leurs gestionnaires sont élus démocratiquement et ont le mandat de se doter d'un plan d'aménagement.

Actuellement, une minière peut faire fi de la démarche démocratique des municipalités et décider de forer où bon lui semble en vertu de la loi 14, assure M. Forest. Il s'agit donc d'un enjeu important, souligne-t-il.

M. Forest rappelle que le Parti québécois, durant la récente campagne électorale, s'est engagé à une décentralisation à ce niveau, qui limiterait le pouvoir central. Il faudra donc établir quel palier de gouvernement est le plus apte à rendre le service avec le plus d'efficacité et au meilleur coût».

«Je pense que ces bases permettront de jeter la pierre d'assise d'un nouveau partenariat Québec-municipalités», affirme M. Forest.

PLUS:pc