NOUVELLES

L'auteur présumé de la vidéo islamophobe interrogé par les autorités américaines

15/09/2012 09:41 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

Des agents fédéraux américains du service de l'application des peines ont interrogé samedi un Californien qui serait l'auteur de la vidéo islamophobe à l'origine de la vague de violence antiaméricaine dans plusieurs pays musulmans. L'interrogatoire serait lié à ses conditions de libération en lien avec une condamnation pour fraude, et non à la vidéo elle-même.

Nakoula Basseley Nakoula, un chrétien copte vivant en Californie, a nié tout lien avec le film, soutenant qu'il y a erreur sur la personne. Il a volontairement accepté d'être conduit dans les locaux du shérif du comté de Cerritos dans la banlieue de Los Angeles, d'où il est sorti après une demi-heure.

L'avocat de Nakoula n'a pas pu être contacté et le représentant du service d'application des peines n'a fait aucun commentaire sur cette affaire.

L'enquête des autorités américaines ne porte pas sur le film comme tel, mais vise surtout à déterminer si Nakoula, condamné en 2010 à 21 mois de prison et cinq années de mise à l'épreuve pour fraude bancaire, a violé les conditions de sa liberté conditionnelle.

Des documents juridiques remontant à 2010 révèlent que Nakoula a été reconnu coupable de fraudes bancaires, et qu'il utilisait pour ce faire des noms d'emprunt, dont Nicola Bacily et Erwin Salameh. Il a été condamné à 21 mois de pénitencier et à rembourser 790 000 $. Le tribunal lui a aussi interdit d'utiliser Internet pendant cinq ans, à moins d'obtenir une permission de son agent de probation.

Un activiste copte de Virginie, Morris Sadek, avait affirmé dès mardi soir avoir joué un rôle dans la promotion du film, dont des extraits ont été diffusés sur internet.

PLUS: