NOUVELLES

Iles Senkaku: manifestations anti-japonaises à Pékin

15/09/2012 06:17 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

BEIJING, China - PEKIN (Sipa) — Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés samedi devant l'ambassade japonaise à Pékin, pour protester contre le rachat par le Japon des îles de l'archipel inhabité des Senkaku, contrôlé par Tokyo mais également revendiqué par la Chine qui les appelle Diaoyu.

"Nous ne pouvons pas perdre les îles Diaoyu", ont notamment scandé les manifestants, dont certains ont lancé des projectiles divers sur l'ambassade avant d'être dispersés par la police. Des drapeaux japonais ont été brûlés.

A Shanghaï (est), quelque 200 policiers ont bouclé les environs du consulat japonais, ne laissant passer les manifestants que par petits groupes. Des manifestations ont lieu dans d'autres villes du pays, notamment à Zhengzhou (centre).

La décision le 10 septembre du gouvernement japonais de racheter les îles Senkaku à une famille japonaise reconnue comme propriétaire a encore accru les tensions entre Tokyo et Pékin, qui a exprimé son indignation. Le gouvernement japonais, en nationalisant l'archipel, explique avoir voulu ramener le calme et éviter l'acquisition des Senkaku par le gouverneur nationaliste de Tokyo, Shintaro Ishihara. Il avait annoncé en avril son souhait de rattacher les îles à la municipalité.

L'archipel inhabité, situé en Mer de Chine orientale, est sous souveraineté nippone depuis 1895. Sa valeur réside surtout dans son emplacement stratégique, les riches ressources halieutiques et de possibles gisements de gaz naturel. Les Chinois déclarent avoir découvert ces îlots au XIVe siècle. Ils sont aussi revendiqués par Taïwan.

ll/AP-v0101

PLUS:pc