Les Etats-Unis ont ordonné samedi l'évacuation de tous leurs personnels non-essentiels de Tunisie et du Soudan et ont déconseillé aux citoyens américains de se rendre dans ces pays, a annoncé le département d'Etat.

"Etant donné la situation en termes de sécurité à Tunis et à Khartoum, le département d'Etat a ordonné le départ de toutes les familles et de tous les personnels non-indispensables de ces deux postes, et a publié parallèlement des avertissements déconseillant aux citoyens américains de voyager" dans ces pays, a déclaré dans un communiqué Victoria Nuland, porte-parole du département d'Etat.

Ces décisions interviennent après les violentes attaques contre des ambassades américaines au cours de protestations contre un film anti-islam.

Le département d'Etat appelle les citoyens américains "à éviter toutes les manifestations publiques et tous les rassemblements politiques, car même des manifestations qui semblent pacifiques peuvent devenir agressives et violentes sans avertissement".

Concernant les Américains qui continueraient à séjourner au Soudan, le département d'Etat déclare: "Vous devez garder un profil bas, varier vos horaires et vos itinéraires de trajet, conduire prudemment et vous assurer que votre passeport et votre visa soudanais sont toujours valides".

L'avertissement indique que la situation en termes de menace terroriste demeure "critique" au Soudan, où Washington a pris des mesures pour renforcer la sécurité des personnels officiels américains.

L'avertissement concernant la Tunisie déclare: "Le département d'Etat déconseille aux citoyens américains tout voyage en Tunisie en ce moment".

"Les citoyens américains restant en Tunisie doivent faire preuve d'une extrême prudence et éviter les manifestations", et ils doivent avertir l'ambassade de leur présence, ajoute le document.