NOUVELLES

Deux soldats de l'OTAN ont été tués par un policier local en Afghanistan

15/09/2012 02:35 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

KABOUL - Un présumé policier afghan a tué deux soldats membres de la coalition militaire de l'OTAN dans le sud de l'Afghanistan samedi dans un geste qui témoigne encore une fois de l'escalade de la tension qui fragilise la confiance entre les forces afghanes et leurs partenaires internationaux.

L'incident s'est produit au lendemain de la prise d'assaut d'une base militaire britannique par les insurgés, au terme duquel deux Marines américains ont perdu la vie et d'autres soldats internationaux ont été blessés.

L'OTAN n'a pas précisé l'endroit de la plus récente attaque, ni confirmé que l'Afghan était bel et bien un policier. Il pourrait s'agir d'un insurgé qui a infiltré les forces de sécurité.

L'inspecteur de police Hismatullah Baulatzia de la ville de Lashkar Gah a déclaré que l'attaque était survenue à cet endroit, dans la capitale de la province de Helmand. Il a précisé ne pas savoir si l'assaillant était un membre de la police locale afghane, une force supervisée par le gouvernement central.

Quelque 47 membres des services internationaux sont décédés cette année en raison d'attaques perpétrées par des soldats, des policiers ou des insurgés afghans en uniforme. Au moins 12 de ces attaques ont eu lieu en octobre, faisant 15 morts et alimentant les inquiétudes à propos de la capacité du pays à s'occuper de sa propre sécurité à partir de 2014, comme prévu.

Les militaires afghans procèdent désormais à des vérifications des antécédents de leurs soldats plus approfondies qu'avant, et cette pratique a mené au congédiement et à la détention de centaines d'entre eux. Les États-Unis ont également suspendu l'entraînement de 1000 jeunes recrues de la police locale afghane dans l'espoir de prévenir d'autres attaques.

PLUS:pc