NOUVELLES

CORRIGÉ: L'attaque à Benghazi venge la mort du N.2 d'Al-Qaïda selon Al-Qaïda au Yémen

15/09/2012 10:24 EDT | Actualisé 15/11/2012 05:12 EST

L'attaque contre le consulat américain à Benghazi, dans l'est de la Libye, "venge" la mort du N.2 d'Al-Qaïda, Abou Yahya al-Libi, a affirmé la branche yéménite du réseau extrémiste, rapportait samedi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a par ailleurs demandé aux musulmans de poursuivre les manifestations contre un film islamophobe produit et réalisé aux Etats-Unis, les appelant à s'en prendre aux ambassades américaines au Moyen-Orient et en Afrique ainsi qu'en Occident.

"La mort du cheikh Abou Yahya al-Libi (...) a stimulé l'enthousiasme et la détermination des fils d'Omar al-Mokhtar (en Libye) à se venger de ceux qui se sont moqué et ont attaqué notre prophète", écrit Aqpa dans un communiqué mis en ligne vendredi.

Aqpa ne revendique pas directement au nom d'Al-Qaïda l'attaque qui avait coïncidé avec l'anniversaire des attentats du 11 septembre aux Etats-Unis et qui avait coûté la vie à quatre Américains dont l'ambassadeur Christopher Stevens.

Il souligne toutefois que "le soulèvement de notre peuple en Libye, en Egypte et au Yémen contre l'Amérique et ses ambassades est un signe pour signifier aux Etats-Unis que leur guerre n'est pas dirigée contre des groupes et des organisations (...) mais contre la nation islamique qui s'est soulevée contre l'injustice, la faiblesse...".

Le chef d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, a diffusé lundi, veille de l'anniversaire des attentats du 11 septembre, une vidéo confirmant la mort de son bras droit, Abou Yahya al-Libi, tué en juin au Pakistan.

Le président de l'Assemblée nationale libyenne, Mohamed al-Megaryef, a affirmé samedi dans une interview à l'AFP que des éléments étrangers étaient impliqués dans l'attaque du consulat américain à Benghazi.

Il a affirmé aussi que l'attaque avait été "planifiée" et méticuleusement exécutée. "Je n'écarte pas le fait que nous allons découvrir des choses qui font le lien entre Al-Qaïda et l'attaque du consulat américain", a-t-il ajouté.

Selon un responsable américain, des extrémistes se sont servis d'une manifestation contre un film dénigrant l'islam comme "prétexte" pour s'en prendre aux intérêts américains le jour anniversaire du 11 septembre.

Par ailleurs, Aqpa a appelé, dans un autre communiqué également mis en ligne vendredi selon SITE, les musulmans, notamment ceux établis en Occident, à attaquer les intérêts américains dans leurs pays de résidence.

"Faisons de l'expulsion des ambassades et des consulats une étape de la libération des terres arabes de l'hégémonie et de l'arrogance américaines", écrit Aqpa, qui affirme par ailleurs que le "devoir" des musulmans d'Occident est d'attaquer les intérêts américains, car ils sont "plus capables de les endommager".

Depuis mardi, les ambassades américaines, notamment au Caire, à Sanaa ou à Tunis, ont été prises d'assaut par des foules en colère, comptant de nombreux salafistes. Ces attaques se sont soldées par la mort d'au moins onze manifestants, outre les quatre Américains tués dans l'attaque de Benghazi.

Aqpa est née en janvier 2009 de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda. Cette organisation est dirigée par le Yéménite Nasser al-Wahichi qui avait affirmé le 26 juillet 2011 son allégeance à Aymane al-Zawahiri, arrivé à la tête d'Al-Qaïda après la mort d'Oussama ben Laden.

bur/mh/sbh

PLUS:afp