NOUVELLES

Virus dans le parc de Yosemite: 230 000 visiteurs mis en garde

14/09/2012 08:22 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

La direction du parc Yosemite, en Californie, veut mettre en garde les 230 000 personnes qui ont visité le parc cet été contre un dangereux hantavirus qui circule dans le parc.

Les autorités avaient entrepris de prévenir les 10 000 personnes, dont 53 familles de Français, qui ont séjourné à Curry Village cet été. Mais la découverte de nouveaux cas chez des visiteurs qui ont fréquenté d'autres parties du parc a incité les autorités à élargir la portée de l'alerte.

Au moins trois personnes sont mortes jusqu'ici du syndrome pulmonaire à hantavirus (SPH) après avoir contracté la maladie lors d'un séjour dans ce haut lieu touristique américain.

Ce virus est véhiculé par la salive, les selles et l'urine de certains animaux, notamment des souris. Il peut être transmis aux humains par voie aérienne, c'est-à-dire par une personne qui respirerait, par exemple, la poussière où des animaux contaminés sont passés.

La direction du parc Yosemite rapporte jusqu'ici au moins neuf cas de SPH diagnostiqués chez des visiteurs du parc. Huit d'entre eux auraient contracté le virus lors d'une nuit passée dans le secteur de Curry Village.

Le Syndrome pulmonaire à hantavirus est une maladie rare chez les humains, mais potentiellement très dangereuse. Depuis que la maladie a été identifiée en 1993, 587 cas ont été diagnostiqués aux États-Unis, dont une soixantaine en Californie. Plus d'un tiers des malades en sont morts.

Il n'existe actuellement aucun traitement efficace contre cette maladie, qui se manifeste d'abord par de la fièvre, des maux de tête et des problèmes intestinaux. Les personnes malades doivent donc être prises rapidement en charge par les services de santé pour augmenter leurs chances de survie, rappelle la direction du parc.

PLUS: