NOUVELLES

USA: Joe Biden exhorte son homologue soudanais à protéger les diplomates

14/09/2012 06:18 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden a exhorté son homologue soudanais Ali Osman Taha à protéger les diplomates à Khartoum, après de violentes manifestations contre des ambassades occidentales vendredi dans la capitale, a annoncé la Maison Blanche.

Lors d'une conversation téléphonique à l'initiative de la partie américaine, M. Biden a "exprimé son inquiétude pour la sécurité de l'ambassade des Etats-Unis et d'autres missions étrangères à Khartoum", a précisé la présidence dans un communiqué.

De même source, M. Biden "a insisté sur la responsabilité du gouvernement soudanais à protéger les établissements diplomatiques et (...) à assurer la protection des diplomates à Khartoum".

Deux manifestants sont morts vendredi lors de heurts autour de l'ambassade américaine à Khartoum entre des manifestants dénonçant un film islamophobe produit aux Etats-Unis et les forces de l'ordre, selon des témoins.

Quelque 10.000 au plus fort du rassemblement, les manifestants ont commencé en début de soirée à se disperser. Toutefois les forces de sécurité, encore massivement déployées, tiraient des gaz lacrymogènes en direction de petits groupes toujours présents et qui tentaient de s'approcher de l'ambassade.

Plus tôt, 5.000 manifestants islamistes avaient mis le feu à l'ambassade d'Allemagne, dont ils ont arraché le drapeau pour le remplacer par un étendard islamiste.

Les protestataires avaient également attaqué l'ambassade de Grande-Bretagne, à proximité, pour dénoncer un film dénigrant l'islam diffusé sur internet qui a provoqué une vague de protestation dans de nombreux pays.

Le film, "Innocence of Muslims" ("L'innocence des musulmans"), a enflammé la rue mardi en Egypte et en Libye, avant que les protestations ne s'étendent à d'autres pays musulmans.

Lors d'une manifestation mardi devant le consulat américain à Benghazi (est de la Libye), quatre Américains, dont l'ambassadeur, ont péri dans une attaque contre le bâtiment.

tq/are

PLUS:afp