NOUVELLES

Tunisie: la police charge les manifestants, fumée noire à l'ambassade US

14/09/2012 10:58 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

La police procédait à des tirs de sommation et de lacrymogènes pour disperser vendredi plus d'un millier de manifestants qui attaquaient avec des pierres et des cocktails molotov l'ambassade des Etats-Unis à Tunis au dessus de laquelle s'élevait une épaisse fumée noire.

La fumée, qui noircit le ciel sur des centaines de mètres, provient du parking à ciel ouvert de l'ambassade, a constaté une journaliste de l'AFP. Selon un policier, des manifestants y ont jeté des cocktails molotov.

De nombreuse vitres de la représentation diplomatique américaine étaient par ailleurs brisées et un drapeau noir de la mouvance salafiste flottait sur un des mâts de l'ambassade.

Plusieurs centaines de manifestants continuaient de lancer des pierres sur les forces de l'ordre vers 15H00 GMT et tentaient d'atteindre le bâtiment. D'importants renforts de la police, de l'armée et de la garde nationale ont été déployés pour tenter de repousser les manifestants venus dénoncer, comme dans d'autres pays du monde musulman, un film dénigrant l'islam.

Des blindés légers ont notamment été déployés, et avançaient en direction des manifestants.

Les rues proches de l'ambassade située dans la banlieue de Tunis, Berges du Lac, étaient jonchées de pierres et de pavés.

Les forces de l'ordre ont cherché en début d'après-midi à disperser les manifestants à l'aide de gaz lacrymogènes puis ont procédé à des tirs de sommation.

La nature des munitions utilisées n'a pas pu être déterminée dans l'immédiat, mais les forces de l'ordre tunisiennes ont l'habitude d'utiliser dans ce type de circonstances des balles en caoutchouc.

Les autorités tunisiennes n'ont pour le moment pas communiqué de bilan des violences.

Quelques minutes avant les affrontements, un millier de manifestants scandaient des slogans anti-américains tels "Obama, Obama, nous sommes tous des Oussama" ben Laden, chef du réseau Al-Qaïda tué par les Etats-Unis l'an passé.

Ils ont aussi insulté les policiers les accusant de "protéger" ceux qui dénigrent l'islam.

La majorité des manifestants semblait issue de groupes salafistes dont ils brandissaient l'étendard noir.

Dès vendredi matin, un important dispositif policier et militaire avait été déployé aux abords de l'ambassade, des imams de Tunis ayant appelé à un grand rassemblement devant la représentation américaine pour dénoncer le film "Innocence of Muslims" ("L'Innocence des musulmans"), à l'instar de plusieurs autres pays musulmans.

Mercredi déjà, quelque 300 salafistes avaient manifesté devant la représentation américaine avant de tenter d'en forcer le périmètre de sécurité et d'être dispersés par la police à l'aide de gaz lacrymogènes.

kl-alf/feb

PLUS:afp