NOUVELLES

Mort de deux manifestants devant l'ambassade des Etats-Unis à Khartoum (témoins)

14/09/2012 12:53 EDT | Actualisé 14/11/2012 05:12 EST

Deux manifestants sont morts vendredi lors de heurts autour de l'ambassade américaine à Khartoum entre des manifestants dénonçant un film islamophobe produit aux Etats-Unis et les forces de l'ordre, selon des témoins.

Un premier a été tué, écrasé par un véhicule de la police, selon un secouriste.

Le corps du deuxième a été découvert au pied du mur d'enceinte de l'ambassade, ses vêtements maculés de sang. Mais il n'était pas possible de déterminer dans l'immédiat les circonstances de sa mort.

Des heurts ont éclaté quand les manifestants ont tenté de s'avancer vers l'ambassade, alors que des agents bloquaient la rue y menant.

Les gardes postés sur le toit de l'ambassade ont ensuite procédé à des tirs de sommation alors que des centaines de manifestants s'approchaient du bâtiment, une dizaine parvenant à pénétrer dans son enceinte, a constaté un correspondant de l'AFP.

Quelque 10.000 au plus fort du rassemblement, les manifestants ont commencé en début de soirée à se disperser, toutefois les forces de sécurité, encore massivement déployées, tiraient des gaz lacrymogènes en direction des petits groupes toujours présents et qui tentaient de s'approcher de l'ambassade.

Une dizaine de manifestants, juchés sur le mur de l'enceinte, agitaient des drapeaux islamistes noirs, tandis que d'autres avaient incendié un véhicule de police.

Des pneus et des arbres en feu jonchaient la rue menant à l'ambassade, selon le correspondant.

Des centaines d'autres étaient cependant parvenus à s'approcher davantage du bâtiment.

Plus tôt, 5.000 manifestants islamistes avaient mis le feu à l'ambassade d'Allemagne, dont ils ont arraché le drapeau pour le remplacer par un étendard islamiste, selon le correspondant.

Les pompiers ont pu atteindre le bâtiment et éteindre le feu.

Les protestataires avaient également attaqué l'ambassade de Grande-Bretagne, à proximité, pour dénoncer un film dénigrant l'islam diffusé sur internet qui a provoqué une vague de protestation dans de nombreux pays.

Le film, "Innocence of Muslims" ("L'innocence des musulmans"), a enflammé la rue mardi en Egypte et en Libye, avant que les protestations ne s'étendent à d'autres pays musulmans.

Lors d'une manifestation mardi devant le consulat américain à Benghazi (est de la Libye), quatre Américains, dont l'ambassadeur, ont péri dans une attaque contre le bâtiment.

Mercredi, plusieurs centaines de personnes s'étaient rassemblées devant l'ambassade des Etats-Unis à Khartoum, mais aucun manifestant n'était entré dans l'enceinte du bâtiment.

Rassemblées à l'initiative d'un groupe se présentant sous le nom de "Jeunes Soudanais", elles réclamaient "des excuses immédiates et le retrait immédiat de la vidéo du film sur YouTube".

Réalisé par un cinéaste qui s'est présenté comme Américano-israélien et qui selon les médias américains serait de religion chrétienne copte, le film de piètre qualité cinématographique dénigre les musulmans, présentés comme immoraux et brutaux, ainsi que le prophète Mahomet.

am/sbh/feb

PLUS:afp