NEW YORK, États-Unis - Avec la menace d'un lock-out dans la LNH, voici en format questions-réponses un survol du dossier et de ses implications.

Q: Pourquoi la LNH se dirige-t-elle vers un conflit de travail?

R: L'argent est au coeur de la dispute. La convention collective signée en 2005 vient à échéance à minuit dans la nuit de samedi à dimanche. Ayant obtenu le plafond salarial avec cette entente, les propriétaires demandent aux joueurs de faire d'autres concessions économiques. Les joueurs reçoivent en ce moment 57 pour cent des revenus liés aux hockey et les proprios veulent réduire cette portion, peut-être jusqu'à 47 pour cent.

Q: Pourquoi les propriétaires ont-ils besoin d'une meilleure entente?

R: Le commissaire de la LNH, Gary Bettman, dit que le contexte économique demande une réduction des dépenses. Il dit que le pacte précédent était juste. Les propriétaires estiment même qu'il était plus qu'équitable, en tenant compte du fait que ce ne sont pas les joueurs qui doivent couvrir les dépenses de la LNH.

Q: Comment les joueurs ont-ils réagi?

R: Évoquant que les revenus annuels de l'industrie sont passés de 2,1 milliards à 3,3 milliards $ au fil du contrat actuel, les joueurs trouvent qu'ils ne devraient pas avoir à faire de concessions. Ils font valoir que si certains clubs ne font pas de bénéfices, les dirigeants devraient se pencher sur la formule du partage des revenus.

Q: Est-ce vrai que la LNH est souvent aux prises avec des conflits de travail?

R: Les joueurs ont fait une grève de 11 jours en 1992, qui s'est conclue par l'annulation de 30 matchs. En 1994-95, un lock-out de 103 jours a coûté 468 matchs, faisant passer le calendrier de chaque club de 82 à 48 matches. Un autre lock-out a annulé la saison 2004-05, faisant de la LNH le premier circuit professionnel nord-américain à perdre une saison complète à cause d'un conflit de travail. La dispute s'est réglée le 301e jour, le 13 juillet 2005, quand les joueurs ont accepté un plafond salarial.

Q: Est-ce que d'autres ligues ont vécu des conflits de travail récemment?

R: Oui. Si un lock-out se concrétisait dans la LNH, ce serait le troisième en 18 mois, toutes ligues confondues. La NFL en a connu un du 11 mars au 5 août 2011, puis la NBA en a vécu un du 1er juillet au 26 novembre, l'an dernier là aussi. La NFL n'a pas perdu de matchs mais dans la NBA, la saison a été écourtée de 82 à 66 matchs.

Q: La LNH a t-elle souffert du dernier lock-out?

R: Pas en terme d'affluence aux matches. La moyenne était de 16 534 personnes en saison régulière en 2003-04, et de 16 954 personnes en 2005-06. Au cours de la saison dernière, la moyenne d'assistance a été de 17 454 amateurs.

Q: Combien de temps durerait un lock-out?

A: Il n'y a pas vraiment moyen de le savoir, mais on peut imaginer que le but serait de repartir les activités à mi-chemin de la saison. La Classique hivernale entre Detroit et Toronto est prévue le 1er janvier, au Michigan, et le match des étoiles doit avoir lieu le 27 janvier, à Columbus. Comme aperçu du temps d'entraînement nécessaire entre un accord et le début des activités, en 1994-95, le lock-out a pris fin le 11 janvier, et la saison a commencé neuf jours plus tard.